Coronavirus en RDC : le vice-ministre de l’économie s’insurge contre la hausse des prix des denrées alimentaires !

À la suite de la hausse de prix des marchandises, nécessairement les denrées alimentaires à cause de la situation actuelle du pays, le vice-ministre de l’économie, Didier Lutundula n’a pas baissé le ton. Ce dernier a après avoir pris acte de cette réalité, il n’a pas tardé pour exhorter les commerçants de bien pouvoir revoir à la baisse, soit revenir au prix initialement prévus.
Au micro d’un média de la place, le ministre a expliqué : « Je vais rassurer le peuple congolais, que jusque-là, il n’y a pas rupture des stocks au pays. Nous en tant que ministère de l’économie, nous avons fait des tours auprès des différents opérateurs économiques, nous nous sommes rendu compte que le niveau des stocks peut amener le pays, voir la ville de Kinshasa, jusqu’au mois de mai. Par là, vous allez comprendre que la hausse des prix que nous observons sur le marché, n’a pas de raison d’être, c’est une spéculation, et une spéculation c’est une faute, qu’il faut corriger, qu’il faut sanctionner ».
Et d’ajouter : « Nos équipes que nous avons envoyés sur terrain pour un contrôle économique de régulation des prix des biens et vivres sur le marché sont en train de travailler sur le rapport, nous attendons les conclusions pour que nous puissions amener ces conclusions au premier ministre qui chapotent la commission qui travaille sur ces résolutions. J’ose croire que les prix de vivres et des biens de premières nécessités vont rentrer stables ».
A LIRE  Budget 2022, « les objectifs seront atteints malgré la crise mondiale » (Aimé Boji)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.