Tanganyika : la société civile dit non aux tracasseries des militaires à Manono

À la suite des tracasseries des éléments des forces armées de la République démocratique du Congo-FARDC dans la province de Tanganyika, singulièrement dans le territoire de Manono, la coordination de la société civile de cette contrée n’est pas restée bouche baie. Abbé Moïse Kiluba, le coordonnateur de ladite organisation dénonce ces actes tout en signalant que les militaires font payer aux ménages l’accès dans les champs et rançonnent des voyageurs.
À l’en croire, il est demandé à chaque ménage de payer la somme s’élevant 500FC afin de recevoir un jeton de la part de ces derniers. Cette même somme est exigée à un paysan qui veut avoir accès aux champs, et ce, en allée comme retour.
Notons qu’au mois d’avril dernier, Pierre Mukamba alors administrateur de territoire, avait désamorcé la grève organisée par les motards qui avait pour but de dénoncer ce comportement des éléments des FARDC.

A LIRE  Kinshasa: l'UCOFEM et l'ACOFEPE lancent la première édition de la foire des femmes des médias

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.