Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, octobre 17, 2021
57,269
Personnes infectées
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
5,250
Personnes en soins
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
50,930
Personnes guéries
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
1,089
Personnes mortes
Updated on October 14, 2021 6:51 pm

Dossier crédit Rawbank-Lola Kisanga : les dessous d’une gouvernance financière opaque de l’ancien Gouverneur

Le dossier d’un deal financier entre la Rawbank et le gouvernement provincial du Haut-Uele sous Jean -Pierre Lola Kisanga ne cesse de faire couler l’ancre et la salive.
Jean-Pierre Lola Kisanga est culpabilisé pour avoir contracté en octobre 2018, à la veille des élections, sans l’autorisation préalable de l’Assemblée provinciale, un crédit qualifié de «douteux» et «laxiste» à des conditions désavantageuses à la Province à l’organisation d’un mécanisme d’amplification du débit de ses comptes pour la maintenir en déficit chronique et en incapacité permanente de rembourser cette créance en dépit de nombreux paiements effectués par Kibali.
Son équipe a publié le Jeudi 28 mai 2020, une lettre présentée comme étant celle de l’ancien président de l’Assemblée Provinciale numéro AP/P.H-U/CAB/PRES/173/2018 du 07 Août 2018 pour témoigner la légalité de la démarche de l’ex-chef de l’exécutif provincial qui aurait saisit l’organe délibérant à travers sa correspondance Numéro 01/CAB/PROGOUV/H-U/JPLK/220/2018 du 06 Août 2018 pour obtenir le prêt controversé auprès de la Rawbank.
Par contre, les détracteurs de l’ancien Gouverneur pensent que la ligne de défense des pro-Lola n’est pas appropriée dans ce dossier.
A en croire une source, Monsieur Lola a prétendu avoir obtenu une autorisation de l’Assemblée Provinciale du Haut-Uélé avant l’octroi par la Rawbank, du crédit qu’il qualifie de “douteux” d’octobre 2018.
Aucune résolution n’a jamais été prise par l’Assemblée Provinciale du Haut-Uélé dans cette affaire car Monsieur Lola ayant tout bonnement décidé de contourner les honorables députés provinciaux pour s’octroyer ce prêt douteux“, a-t-il déclaré.
Et d’ajouter : ” Pour arriver à ses fins, l’homme n’a pas eu le courage d’affronter la redoutable Assemblée provinciale qui lui aurait certainement exiger des explications sur le bien-fondé de ce nouveau prêt en octobre 2018 en l’espace de deux mois seulement vue que la province avait déjà obtenu un prêt de 3.500.000 USD au mois d’août 2018“.
Un avocat ayant requis l’anonymat, estime que devant cette perspective périlleuse, l’ancien gouverneur a choisi délibérément de violer la loi sans habilitation de l’Assemblée Provinciale en se contentant d’une simple lettre du Président de l’Assemblée Provisoire, en violation flagrante des dispositions pertinentes du Règlement intérieur de l’Assemblée qui prévoit que cet organe délibérant s’exprime par voie de Résolution.
Ainsi, au lieu d’une vraie Résolution qui est l’acte de l’Assemblée Provinciale, violant, de ce fait les dispositions pertinentes de l’article 40, point 1 de la Loi portant principes fondamentaux sur la libre administration des provinces. L’irrégularité et l’illégalité du prêt de 5.000.000 USD sont manifestes et incontestables“, a fait savoir cet avocat.
Ce que Lola vante comme transparence est en réalité un mécanisme de prédation huilé par lequel la province perdait non seulement les redevances payées par Kibali Gold Mines SA, mais se mettrait également dans une situation de débit orchestrés par lui et ses potes de la Rawbank SA, l’empêchant de rembourser le prêt douteux“, a rappelé une autre source.
Les accusateurs de Lola signalent également que cette situation est d’autant plus préjudiciable à la Province du Haut-Uélé que cet accroissement de la dette s’est effectué sans aucun investissement au profit de la population, mais uniquement pour répondre à des conditions usurières et immorales de la Rawbank telle que le remboursement d’une dette antérieure, la prise en charge des engagements d’une Province sœur et le paiement des prétendus fournisseurs qui ne sont, en réalité que des entreprises écrans. Non satisfaits d’avoir obtenu ce prêt inutile et injustifié venu plomber les comptes de la Province du Haut-Uélé dans les livres de la Rawbank, l’ex–Gouverneur Lola a toléré et organisé, de connivence avec ses potes de la Rawbank, l’insolvabilité artificielle de la Province dont les comptes se sont retrouvés dans une situation de débit chronique.
Il y a lieu de signaler que le remboursement anticipé celui du mois d’août 2018 a entraîné le retrait , par la Rawbank, de plus de 2.500.000 USD sur les 5.000.000 USD prétendument donnés en crédit.
Les accusateurs de cet ancien gouverneur, déplorent le fait qu’il ait prendre ce genre d’engagement qui lui faisait perdre le bénéfice d’un échéancier en cours d’exécution et qui comportait l’effet néfaste d’impacter considérablement la dette de la province en la portant, en l’espace de deux mois, de 3.500.000 USD à plus de 9.000.000 USD.
Par ailleurs, dans sa ligne de défense, l’équipe Lola a fait savoir que l’argent perçu a servi notamment au payement des sociétés Hong Feng Sarl, (Éclairage public à Isiro); CREC7, (RN25 Isiro-Wamba-Niania); IOB sarl, (Watsa-Gombari-Isiro); UNICOMPLEX Congo, (Générateurs Isiro, Wamba et Faradje) avant de reconnaître le non payement, par la Rawbank, de certains projets.
Rappelons que les accusateurs de l’ancien Gouverneur Lola Kisanga ont estimé qu’il s’est illustré par une mégestion caractérisée qui a lourdement plombé les comptes de la Province du Haut-Uélé et la Rawbank et ce n’est qu’un cas parmi tant d’autres, son œuvre étant autrement plus dévastatrice, les créances à charge de la Province du fait de sa gestion complaisante étant aujourd’hui estimées à plus de 30 millions USD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.