Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, septembre 26, 2021
56,617
Personnes infectées
Updated on September 26, 2021 5:56 am
24,676
Personnes en soins
Updated on September 26, 2021 5:56 am
30,858
Personnes guéries
Updated on September 26, 2021 5:56 am
1,083
Personnes mortes
Updated on September 26, 2021 5:56 am

J.M. du Travail 2021: “lorsque les gens n’ont pas d’emploi, ils ont tendance à se tourner vers l’économie informelle” (Coordonnateur de l’APLC)

Dans une interview accordée, le vendredi 30 avril à la Radio OKapi, le Coordonnateur de l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), Maître Ghislain Kikangala, a estimé que lorsque les gens n’ont pas d’emploi, ils ont tendance à se tourner vers l’économie informelle.
A l’en croire, cette économie informelle, peut être soit licite ou elle peut porter sur des activités illicites.
C’est le nœud du problème, car cela entraîne non seulement la corruption, les détournements mais aussi des délits de type économique“, a-t-il rappelé.
A la question posée à propos des mécanismes implémentés dans le volet prévention pour décourager ceux qui dilapident le trésor public, le Coordonnateur de l’APLC a rappellé l’importance des représentants de prévention de la Corruption au sein des institutions.
Selon lui, ces représentants seraient parmi les fonctionnaires de l’état, ils fonctionneraient comme des lanceurs d’alerte.
Cela permet au représentant de dénoncer la corruption tout en bénéficiant d’un statut protégé“, a-t-il déclaré.
Concernant le bilan de l’APLC, le Coordonnateur de cette agence affirme que : “En 8 mois, il y a des choses qui ont été faites et vous verrez dans l’actualité que des personnalités ont eu des soucis au Parquet Général et peu de gens savent que c’est un dossier de l’APLC“.
En outre, depuis la création de l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), il y a eu 36 dossiers de détournement dont, 26 dossiers de détournement des deniers publics, 7 dossiers de coulage des recettes publiques et 3 dossiers de spoliation des immeubles appartenant à l’Etat; 1 dossier de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme; 10 dossiers de soupçon de corruption dans le chef des magistrats et des greffiers; 1 dossier de soupçon de corruption des députés nationaux; 1 dossier de soupçon de corruption dans le chef des mandataires publics; 1 dossier de fraude fiscale.
Cet échange était placé sous le thème de l’emploi et le taux de chômage en République Démocratique du Congo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.