« 18 mois pour remettre le Kongo Central sur les rails » (Guy Bandu)

« 18 mois (avant le renouvelable de l’assemblée provinciale), pour une personne qui a une équipe avec une vision claire, c’est suffisant pour remettre la province sur les rails », estime, en première réaction après son élection, le nouveau gouverneur du Kongo Central, Guy Bandu Ndungidi.

Il espère « restaurer la sécurité, rétablir une cohésion provinciale. L’action prioritaire du gouvernement doit être le désenclavement des zones économiques. Plein de projets vont être mis en place. Si on ne réussit pas à les mettre en place en 18 mois, on va les structurer. Au bout de 18 mois, on pourra désenclaver nos 5 zones économiques ».

Guy Bandu entend aussi « rassurer tout le monde quant à la réunification de la province, à la cohésion provinciale. Très rapidement, je vais avoir une rencontre avec tous les candidats qui ont été en course pour symboliser l’Union ».

Ngudianza est digne

« Je remercie les députés qui m’ont accordé leurs voix et qui nous ont fait confiance, toutes les personnes qui ont concouru particulièrement la sénatrice Néfertiti Ngudianza avec qui nous sommes allés au deuxième tour. Elle a été digne pendant toute la durée de la campagne ».

A LIRE  New-York : Antonio Guterres félicite Félix Tshisekedi pour son leadership à la tête de de l’Union africaine

Il se dit aujourd’hui joyeux parce que « c’était un combat dur. C’est un soulagement que tout notre périple aboutisse à cette victoire. Je ne vais pas cacher ma joie et celle de toute l’équipe qui m’a accompagné pendant 9 mois ». 

Bien que projet national, la construction du port en eaux profondes reste la priorité.

 « Nous allons tout mettre en œuvre pour que ce projet s’accélère et se mette en place, pour qu’il soit viable et rapporte au pays toutes les dividendes possibles. S’il y a encore des obstacles au niveau provincial, on fera tout pour les enlever. C’est une question éminemment politique, mais aussi économique ».

Le docteur Guy Bandu, aujourd’hui gouverneur élu, précise aussi qu’il a un profil qu’il va mettre à la disposition de la province.

 « On reste médecin dans l’âme, m’a profession me permet de poser le bon diagnostic et d’apporter les solutions ».

Barick Bwematelwa
Top Congo Fm

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.