fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mercredi, octobre 21, 2020
11,066
Personnes infectées
Updated on 21/10/2020 10:47 am
401
Personnes en soins
Updated on 21/10/2020 10:47 am
10,362
Personnes guéries
Updated on 21/10/2020 10:47 am
303
Personnes mortes
Updated on 21/10/2020 10:47 am

Félix Tshisekedi empêtré par les réalités du pouvoir !




Couac au sein de la classe politique congolaise. À en croire les différentes sorties médiatiques du chef de l’État, l’on serait sur le point de croire que Félix Tshisekedi serait empêtré dans des contradictions. Dans l’un de nos articles écrit récemment, nous avons présenté les propos tenus par le chef de l’État, qui auraient fait comprendre à l’opinion publique congolaise à partir de Londres qu’il serait prêt << à dissoudre le parlement en cas de crise persistante >>. Cette sortie médiatique s’il faut le redire, a causé des fortes tensions au niveau national.

À ce sujet, la présidente de l’assemblée nationale, Jeanine Mabunda avait présentait quelques articles de la constitution et sur quoi, elle a prévenu le président face à toute tentative de  »haute trahison » à la nation. Une sortie médiatique pourtant non digérée du côté des députés de l’UDPS, car selon eux, le numéro 1 de la chambre basse du parlement a agit sans les consulter.

De retour au pays, le chef de l’État a fait comprendre qu’il n’y aura de rupture ni avec le FCC de Joseph Kabila, ni avec l’UNC de Vital Kamerhe comme sa formation politique le voulait à travers une réunion organisée par ce parti cher au feu Étienne Tshisekedi wa Mulumba. Une contradiction qui a laissé son peuple dans l’ignorance.

Face à une telle contradiction, l’on se pose donc les questions de comprendre : Que valent le parler et l’agir de Félix Tshisekedi à l’extérieur du pays ? Quel est le devoir de FATSHI en tant que nouveau président du Congo depuis son accession au pouvoir le 24 janvier 2019 ? Dans la célèbre série de dessin animé de Walt Disney, Simba s’adressant à son fils, lui a administré cette leçon du pouvoir : << Le devoir d’un monarque va au-delà de sa volonté d’agir >>. Il semble que le garant de la nation congolaise n’arrive à appliquer ces deux notions à travers ses agirs une fois à l’étranger.

Alors question à un franc. Comment peut-on comprendre que le chef entretient des bonnes relations avec le FCC depuis sa prise de pouvoir tandis qu’à l’étranger, il a déclaré d’être au courant que bon nombre de ses ministres reçoivent des injonctions allant dans le sens de freiner le bon fonctionnement des institutions? Et à la suite, il a fait comprendre à la diaspora congolaise de Londres qu’il détient « un bic rouge » pour quiconque se mettrait sur le mauvais chemin. Quel serait dans ce cas le fondement politique et moral de Félix ?
Un peu plus tôt, on comprend plutôt que dans le passé, le président de la République avait promis de déboulonner l’ancien régime pour afin imposer un nouveau système de diriger la nation et ce, selon sa vision. Tout le monde a vu et compris comment ces propos avaient semé grabuges et guéguerres dans le chef des Kinois.

Face à tous ces événements, l’on tient à faire comprendre que si Félix veut la paix du pays, le mieux à faire serait de calmer la tension de ses dirigés à travers ses discours. Car au sein de la société, il y a confrontation des idées très contraire entre les peuples qui se déclarent chacun d’une famille politique donnée. Notons aussi que même au sein de sa propre formation politique, les tensions ne cessent d’augmenter. Certaines sources informent que l’UDPS aurait demandé à Félix de rompre avec la coalition FCC.

Dans un pays où le taux de dollars ne cesse de prendre de l’envol, les denrées alimentaires ne cessent de ronger la vie sociale de la population, il est difficile de croire que ce sont ces sujets qui doivent orienter l’avenir du pays. Il est donc impossible de penser à un quelconque développement du pays sans tabler sérieusement sur cette question de grande importance. À moins que Félix nous dise que sa stratégie politique repose sur le fait d’agir en caméléon sous les tropiques africains et de parler différemment une fois au pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Félix Tshisekedi empêtré par les réalités du pouvoir ! 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.