fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mardi, octobre 27, 2020
11,174
Personnes infectées
Updated on 27/10/2020 1:05 am
401
Personnes en soins
Updated on 27/10/2020 1:05 am
10,468
Personnes guéries
Updated on 27/10/2020 1:05 am
305
Personnes mortes
Updated on 27/10/2020 1:05 am

Martin Fayulu cité parmi les 10 leaders d’opposition les plus influents d’Afrique en 2020 !




Le journal Sud-africain The African Exponent vient de dévoiler la liste des 10 leaders d’opposition les plus influents en Afrique en 2020 parmi lesquels nous trouvons Martin Fayulu, candidat aux élections présidentielles de 2018.

A en croire ce média, il y a très peu de dirigeants politiques qui seront d’accord avec l’affirmation de Kilroy Oldster qui stipule : « Sans opposition, il ne pourrait y avoir de création. Toute vie cesserait sans résistance. » De nombreux dirigeants considèrent l’opposition comme un fléau qui doit être réduit au silence par tous les moyens possibles.

Ce qui devient encore plus surprenant, c’est le fait que de nombreux dirigeants, en particulier en Afrique, qui traitent l’opposition d’une main de fer, étaient autrefois dans l’opposition eux-mêmes.

Pour ce média sud africain, être une figure de l’opposition dans un continent comme l’Afrique, où les abus de pouvoir et les violations des droits de l’homme sont à l’ordre du jour, n’est pas une promenade dans le parc.

Voici les 10 principaux chiffres de l’opposition en Afrique 2020 :

  1. Vin de Bobi, Ouganda: Robert Kyagulanyi Ssentamu, connu sous son nom de scène Bobi Wine, est un musicien et homme politique ougandais. Il est député représentant la circonscription de Kyadondo Est dans le district de Wakiso, dans la région centrale de l’Ouganda. Il est le leader du People’s Power Movement et une figure majeure de l’opposition au gouvernement dirigé par le président Yoweri Museveni.
  2. Julius Malema, Afrique du Sud: Julius Sello Malema est un homme politique sud-africain qui est député et leader des Economic Freedom Fighters, un parti politique sud-africain qu’il a fondé en juillet 2013. Il a auparavant été président de la Ligue des jeunes du Congrès national africain de 2008 à 2012. Il est une figure d’opposition vocale en Afrique du Sud contre les gouvernements de l’ancien président, Jacob Zuma et de l’actuel président, Cyril Ramaphosa.
  3. Diane Rwigara, Rwanda: Diane Shima Rwigara est une femme d’affaires et militante des droits des femmes rwandaise, qui s’est présentée comme candidate indépendante à l’élection présidentielle rwandaise de 2017. Elle est une fervente critique du gouvernement du président Paul Kagame et a été emprisonnée pendant plus d’un an avec sa mère pour avoir notamment incité à l’insurrection contre le gouvernement du président Paul Kagame. La communauté internationale a condamné l’arrestation et elle a été libérée sous caution aux côtés de sa mère en octobre 2018.
  4. John Mahama, Ghana: John Dramani Mahama est un homme politique ghanéen qui a été président du Ghana du 24 juillet 2012 au 7 janvier 2017. Il a précédemment été vice-président du Ghana de janvier 2009 à juillet 2012 et a pris ses fonctions de président le 24 juillet 2012, à la suite du décès de son prédécesseur, John Atta Mills. Mahama a été confirmé comme candidat du Congrès national démocrate de l’opposition à se présenter aux élections de 2020 contre l’actuelle présidente, Nana Akufo-Addo, qui l’a renversé en 2016.
  5. Riek Machar, Soudan du Sud: Riek Machar Teny Dhurgon est un homme politique qui a été le premier vice-président du Soudan du Sud depuis son indépendance en 2011 jusqu’à son limogeage en 2013. Il dirige maintenant la faction rebelle opposée à Salva Kiir connue sous le nom de SPLM-IO. Entre avril et juillet 2016, Machar a été le premier vice-président du Soudan du Sud. Selon certaines informations, il a signé un accord de pouvoir avec le président Salva Kiir, qui conduira à un cessez-le-feu et ramènera la paix au Soudan du Sud.
  6. Maurice Kamto, Cameroun: Maurice Kamto est un homme politique camerounais; il est le fondateur du MRC et une figure de l’opposition de premier plan contre le gouvernement du président Paul Biya. Il a été membre de la Commission du droit international des Nations Unies de 1999 à 2016. En octobre 2019, un tribunal militaire camerounais a libéré le chef de l’opposition Maurice Kamto, emprisonné depuis neuf mois et inculpé d’insurrection. M. Kamto a été arrêté après avoir organisé des manifestations en janvier 2019 contre le résultat de l’élection présidentielle de 2018.
  7. Martin Fayulu, RD Congo: Martin Madidi Fayulu est un homme d’affaires et législateur de la République démocratique du Congo. Il est le chef du parti Engagement pour la citoyenneté et le développement. De nombreux critiques croient toujours qu’il est le vainqueur légitime des élections du 30 décembre 2018 et accuse l’ancien chef de longue date, Joseph Kabila, d’avoir conclu un accord détourné avec le président actuel, Felix Tshisekedi.
  8. Raila Amolo Odinga, Kenya: Raila Amolo Odinga est un homme politique kenyan qui a été Premier ministre du Kenya de 2008 à 2013 et leader de l’opposition depuis 2013. Il a été député de Langata de 1992 à 2013. En 2018, le chef de l’opposition kenyane, qui avait boycotté les élections contestées du pays l’année précédente, s’est juré en tant que “président du peuple” lors d’une simulation de cérémonie d’inauguration pour protester contre le président Uhuru Kenyatta.
  9. Kizza Besigye, Ouganda: Warren Kizza Besigye Kifefe, connu sous le nom de Kizza Besigye, et également surnommé colonel, Daktari, Kifefe, KB et Ssenyondo, est un médecin, homme politique ougandais et ancien officier militaire des Forces de défense du peuple ougandais. Il a été arrêté à plusieurs reprises pour diverses accusations, y compris de trahison. Selon certaines informations, il a uni ses forces avec une autre figure d’opposition populaire, Bobi Wine, pour se présenter contre le président Yoweri Museveni lors des prochaines élections présidentielles.
  10. Omoleye Sowore, Nigéria: Omoyele Sowore est une militante nigériane des droits humains, militante pro-démocratie et fondatrice d’une agence de presse en ligne Sahara Reporters. Il était candidat à la présidentielle aux élections présidentielles de 2018 contre le président Muhammadu Buhari, qui a remporté un deuxième mandat. Le 3 août 2019, Sowore a été arrêté par le Service de sécurité de l’État nigérian pour trahison présumée après avoir appelé à une manifestation étiquetée Revolution Now.

Le constat est qu’en Afrique, le scénario est le même; les dirigeants politiques oppriment souvent l’opposition par tous les moyens possibles jusqu’à ce qu’ils pointent la ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Martin Fayulu cité parmi les 10 leaders d'opposition les plus influents d'Afrique en 2020 ! 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.