fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mercredi, mai 12, 2021
30,392
Personnes infectées
Updated on 12/05/2021 10:27 am
3,183
Personnes en soins
Updated on 12/05/2021 10:27 am
26,434
Personnes guéries
Updated on 12/05/2021 10:27 am
775
Personnes mortes
Updated on 12/05/2021 10:27 am

Politique-RDC : Une mise au point sur l’État d’urgence, la déclaration d’Alexis Thambwe et la rencontre de Félix Tshisekedi avec les présidents de deux chambres législatives




Après la réunion qui a eu lieu hier mardi 14 avril à N’sele entre le chef de l’État, Félix Tshisekedi et les présidents de deux chambres du parlement congolais, Alexis Thambwe et Jeannine Mabunda, des résolutions rassurantes bien que d’une manière timide ont été signalées pour calmer les tensions des uns et des autres au sein de l’opinion publique congolaise. Et surtout sur la question se rapportant à la constitutionnalité des mésures d’État d’urgence du Président qui a récemment divisé la classe politique en deux morceaux.

Tenez ! La semaine dernière, l’espace politique de Kinshasa était quasiment à feu à la suite de la sortie médiatique du président du Sénat, Alexis Thambwe qui a estimé qu’il serait nécessaire pour les deux chambres, à savoir la chambre hausse ainsi que la chambre basse de se réunir en congrès pour protéger les mesures relatives à l’État d’urgence décrété par le Président Congolais. Ce dernier a selon lui, signifié que les mesures prises par Félix Tshisekedi devraient à l’occasion de ce congrès être vêtues d’une certaine constitutionnalité.

Certains ténors de la famille politique du Cap pour le changement-CACH ainsi que d’autres non intimes du Front Commun pour le Congo-FCC, notamment Jean-Marc Kabund et les autres ont signalé leur désaccord quant à ce.

Politique-RDC : Une mise au point sur l'État d'urgence, la déclaration d'Alexis Thambwe et la rencontre de Félix Tshisekedi avec les présidents de deux chambres législatives 1

En dépit de ces imbroglio, le lundi 13 avril dernier, la cour constitutionnelle a tranché sur la question pour signaler que lesdites mesures du Président Congolais étaient constitutionnelles. D’autant plus qu’elles étaient liées à l’état d’urgence sanitaire. C’est à la suite de cette décision que certaines politiques ont donné leurs langues au chat.

Félix face à Thambwe et Mabunda

Hier mardi 14 avril, Félix Tshisekedi a convoqué les deux présidents du parlement à N’sele afin d’aborder les différentes questions politiques du moment, mais également celle relative à cette question qui a touché l’ensemble des congolais.

Au sortie de cette rencontre, Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée Nationale a fait savoir que cette rencontre consistait à parler des activités parlementaires.

Politique-RDC : Une mise au point sur l'État d'urgence, la déclaration d'Alexis Thambwe et la rencontre de Félix Tshisekedi avec les présidents de deux chambres législatives 2

Le speaker de la chambre basse a donné la quintessence de la rencontre : << Au cours de cette réunion avec le chef de l’État, nous avons également parlé concernant les meilleures mesures d’accompagnement pour lutter contre le COVID-19, et cela en complicité avec les membres du gouvernement dans le but de protéger la population contre cette pandémie du coronavirus >>.

À la grande question qui a concerné le congrès, elle renchérit : <<  Je ne pense pas que c’est un moment de revenir à ce qui a été dit ou fait, c’est le moment de regarder vers l’avant surtout de travailler dans le cadre de combattre la pandémie du coronavirus. La priorité aujourd’hui dans le monde c’est la pandémie du covid-19, et le Congo ne fait pas exception. C’est notre priorité, comment protéger nos concitoyens. Le plus important c’est comment nous allons lutter contre le Coronavirus >>.

Kasongo Mwema souhaite les excuses de Thambwe

Pour sa part, Kasongo Mwema alors porte-parole de Félix Tshisekedi, a souhaité dans la même soirée de la rencontre que Thambwe Mwamba présente des excuses. 

<< La Cour Constitutionnelle est la seule instance habilitée à juger de la constitutionnalité des actes présidentiels. Pas les Présidents des Chambres législatives. La courtoisie voudrait que celui qui a outragé s’excuse. C’est un minimum (…). Après les sorties hasardeuses d’ATM sur l’inconstitutionnalité de l’ordonnance du président sur l’Etat d’urgence, la réponse est venue de « l’État de droit ». Pour le Juge constitutionnel, l’acte de droit posé est conforme >>, a t-il lâché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Politique-RDC : Une mise au point sur l'État d'urgence, la déclaration d'Alexis Thambwe et la rencontre de Félix Tshisekedi avec les présidents de deux chambres législatives 4

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.