fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

jeudi, mars 4, 2021
26,247
Personnes infectées
Updated on 04/03/2021 6:48 am
4,935
Personnes en soins
Updated on 04/03/2021 6:48 am
20,601
Personnes guéries
Updated on 04/03/2021 6:48 am
711
Personnes mortes
Updated on 04/03/2021 6:48 am

RDC : Le non dit de la rencontre de la N’selé entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila




La rencontre du 22 avril dernier entre le chef de l’état Félix Tshisekedi et l’ancien chef de l’état Joseph Kabila a tourné autour des plusieurs questions  marquant actuellement la scène politique congolaise. Si, officiellement cet entretien a porté exclusivement sur la crise liée à l’épidémie de Coronavirus, d’autres sujets d’importance ont en réalité été évoqués.

Joseph Kabila s’est personnellement rendu à la résidence présidentielle de N’Sele, où il s’est entretenu durant quatre heures avec Félix Tshisekedi. Seul François Beya, alias Fantômas, le conseiller en matière de la  sécurité du chef de l’État a assisté à cette audience.

Selon nos sources, les discussions ont d’abord porté sur l’enquête visant les fonds alloués au programme d’urgence de cent jours qui a valu à Vital Kamerhe, le directeur de cabinet du chef de l’État, d’être arrêté le 8 avril. Un dossier qui commence à susciter beaucoup de tensions et l’ouverture de contre-feu qui peuvent nuire aux deux familles politiques.

« Il faut parvenir à éteindre progressivement cette affaire », nous expliquait le week-end dernier un proche du nouveau pouvoir, qui poursuivait : « toute cette agitation est mauvaise car elle donne des envies à beaucoup de régler leurs comptes avec leurs adversaires et ce peut être un cercle vicieux qui pourrait alimenter des fantasmes. Même s’il ne s’agit que d’histoires, d’accusations qui se révéleront en fin de compte gratuites et infondées, dans un climat comme celui que l’on connaît aujourd’hui, c’est très dangereux. Tout le monde est suspect. Il faut calmer le jeu et seuls Kabila et Tshisekedi peuvent le faire » a fait savoir un proche de Tshisekedi à libre Afrique.

Si Kabila et Tshisekedi se sont entendus sur la nécessité de laisser la justice travailler en toute indépendance, l’ancien chef de l’État a exhorté son successeur à  éviter de perdre le contrôle  face à ce qu’il estime être  une boîte de Pandore  ouverte.

Puis, il l’a interpellé sur la situation dans le Haut-Katanga, où plusieurs villes ont été prises pour cible fin mars par les Bakata Katanga, la milice de  Gédéon  Kyungu Mutanga. Une commission d’enquête est chargée de se pencher sur ces incursions meurtrières.

Toujours selon nos sources, Kabila a mis Tshisekedi en garde sur le fait que  tous les pouvoirs, de celui de Mobutu jusqu’au [sien], ont été déstabilisés à partir de cette province . Les puissants miniers auraient notamment été pointés du doigt, selon l’entourage de l’ex-président.

Le remaniement évoqué

Les deux dirigeants de la coalition FCC-Cach ont ensuite échangé sur la nécessité de remanier le gouvernement. Un dossier déjà évoqué lors de leur dernière rencontre le 12 mars. Ce remaniement est en suspens depuis plusieurs semaines, en raison notamment de la crise liée au coronavirus. Ils auraient par ailleurs critiqué  l’affairisme  de certains membres du gouvernement.

Tshisekedi a également profité de cette rencontre pour informer Kabila de la restructuration qu’il a effectué le 22 avril au sein de la Garde républicaine, en remplaçant notamment Ilunga Kampete, un très proche de l’ancien président sous sanctions européennes.

Enfin, les deux hommes ont abordé la polémique sur la proclamation de l’état d’urgence, qui oppose actuellement Félix Tshisekedi à Alexis Thambwe Mwamba, président du Sénat, et Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale.

Joseph Kabila aurait demandé à son successeur de laisser le Parlement faire son travail  conformément à la Constitution. Un principe que le chef de l’État n’a pas rejeté, insistant sur le fait que l’institution président de la république et le Parlement ne sont pas des institutions concurrentes,  rapporte jeune Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RDC : Le non dit de la rencontre de la N'selé entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.