fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

vendredi, mars 5, 2021
26,340
Personnes infectées
Updated on 05/03/2021 10:12 pm
5,028
Personnes en soins
Updated on 05/03/2021 10:12 pm
20,601
Personnes guéries
Updated on 05/03/2021 10:12 pm
711
Personnes mortes
Updated on 05/03/2021 10:12 pm

RDC : les élus provinciaux du haut Katanga dénoncent les massacres contre les miliciens Bakata Katanga




Après l’incursion des miliciens du groupe bataka kata Katanga, dirigé par Gédéon kyungu la semaine dernière dans les villes de Lubumbashi,  kasumbalesa, Likasi, pweto dans la  province du haut Katanga, les élus provinciaux montent au créneau et dénoncent un massacre.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, ces élus se disent indignés de la manière dont ces jeunes qui selon eux, marchaient pacifiquement ont été abattus.

« C’est avec tristesse et désolation que nous faisons cette déclaration suite à ce qui s’est passé dans notre province.Nous, les députés du haut Katanga, avions vue le vice premier ministre  pour trouver la solution sur l’affaire de Gédéon »,  ont déclaré les élus provinciaux.

« Depuis le mois d’octobre 2019 jusqu’aujourd’hui, rien n’a été fait. Le 28 mars 2020, l’affaire a refait surface, il ya eu de crépitement de balle. sur les réseaux sociaux, il ya eu d’abord des images des jeunes qui marchait pacifiquement, mais après, il y a eu de perte en vies humaine.Nous sommes dans un État de droit, même si la personne est déjà condamnée, elle doit être enterré avec respect et non comme un animal.Raison pour laquelle nous les députés nationaux du haut Katanga venons dénoncer les massacres qui ont eu lieu à Lubumbashi, à Kasulbakesa, à likasi, à Bumkeya, à kakanda, à Pwedo, bref dans toutes les entités de l’ancienne province du Katanga », Ont-ils ajouté.

Les députés provinciaux condamnent également l’attitude de certaines personnes qui se sont réjouis de la mort de plusieurs de ces jeunes.

« Nous avons vu qu’il y a une partie de la population qui a acclamé pour encourager les tueries. Tout le monde a droit à la vie même l’ennemi mortel. D’après la convention de Genève en cas de « cessé le feu », il faut respecter l’ennemi. Mais eux n’étais pas des ennemis », ont déclaré les élus.

Rappelons que lors de cette incursion, plus de 32 personnes ont perdu  la vie, plusieurs autres personnes ont été gravement blessées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RDC : les élus provinciaux du haut Katanga dénoncent les massacres contre les miliciens Bakata Katanga 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.