fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, avril 11, 2021
28,542
Personnes infectées
Updated on 11/04/2021 5:11 am
1,956
Personnes en soins
Updated on 11/04/2021 5:11 am
25,841
Personnes guéries
Updated on 11/04/2021 5:11 am
745
Personnes mortes
Updated on 11/04/2021 5:11 am

RDC : Une autre pandémie menace-t-elle la stabilité du pays?




La République Démocratique du Congo fait face depuis le 10 mars à la pandémie du Coronavirus qui fait trembler la planète terre. A ce jour, le pays compte 180 cas confirmés au covid-19, dont 18 décès soit 10% de cas confirmés, 5 guéris et une soixantaine des personnes en bonne évolution annoncé par l’institut national de recherche biomédical (INRB).

Ces  chiffres font peur et suscite l’inquiétude des plusieurs personnes sur la capacité de la République Démocratique du Congo à faire face contre cette pandemie dévastatrice. Le pays ne compte qu’un seul centre de diagnostic sur cette pandemie. Les échantillons qui sont prélevés dans les provinces, sont envoyés à Kinshasa, à l’institut national de recherche biomédical pour le diagnostic. Cette situation est autant plus inquiétant lorsque nous observons la désolation que le covid-19 cause dans le monde, mais surtout dans les pays les plus développés sur le plan sanitaire.

La menace est-elle prise au sérieux par les dirigeant congolais ?

Plusieurs mesures préventives ont été annoncées par le chef de l’état congolais depuis le mois dernier, entre autre, l’instauration d’un état d’urgence sanitaire, qui a conduit à la suspension des plusieurs activités dans la société, notamment la fermeture des Églises, des établissements scolaires et universitaires, fermeture de boîte de nuit, restaurant et Bars. Ceci pour limiter la propagation du coronavirus sur l’ensemble du pays. À l’heure actuelle, le pays peine à élaborer un plan national de riposte contre le covid-19. L’état congolais ne dispose pas  réellement des moyens pour faire face à cette situation.

Une autre pandemie plus dévastatrice que le covid-19

Hormis la pandémie du Coronavirus, la République Démocratique du Congo fait également face à une autre forme de pandémie plus dévastatrice que le covid-19, qui est  » la corruption ». Cette situation est devenue une monnaie courante dans la société congolaise, elle ronge les institutions du pays avec des détournements des fonds publics ici et là. Chaque situation est une opportunité pour certains pour se faire un peu des moyens. Plusieurs personnes sont dans le collimateur de la justice congolaise à l’heure actuelle accusées  de détournement de fonds publics.

La République Démocratique du Congo (RDC) se classe à la 171ème place sur 183 pays classés dans l’Indice de perception de la corruption (IPC) publié le 23 janvier par Transparency international, avec 18 %. Par rapport au classement de 2018, le pays a perdu 10 places consécutives, étant donné que la RDC s’était classée 161ème sur 180 pays côtés. En d’autres termes, la corruption a pris des proportions importantes en une année.

La corruption serait à la base de la situation socio-économique de bon nombre de citoyens congolais qui est loin d’être brillante. Le revenu d’un congolais est  estimé à 1 dollar par jour et par personne, d’après les experts en développement. Une situation extrêmement alarmante qui est à la base des plusieurs maux dans la société congolaise.

Les ONGD et le covid-19

Plusieurs mouvement de la société civile, des organisations non gouvernementales et d’autres particulier, essayent de mettre la main dans la patte pour venir aide au gouvernement congolais. Notamment la formation Fally Ipupa qui avait lancé une campagne de collecte de fonds pour venir en aide à la population vulnérables pendant cette période de crise sanitaire. Mais également l’ex-première dame de la République Marié Olive Lembe Kabila qui a fourni à l’équipe de riposte quelque boîtes contenant la chloroquine, et une enveloppe pour encourager le travail du personnel de la santé.

La Communauté Indienne a aussi répondu à l’appel du solidarité nationale lancé par le président Félix Antoine Tshisekedi le 24 mars dernier en  offrant à la Clinique Ngaliema 50 respirateurs, 1 conteneur de masques, gants et gels hydro-alcooliques, ce samedi 04 avril, pour renforcer les soins des malades du nouveau virus Covid-19 et dans le cadre de la solidarité nationale.

Plusieurs autres mouvement sociaux participent aussi  dans la sensibilisation de la population sur la menace et les comportements à adopter pour se protéger et protéger également son environnement contre cette pandemie.

La RDC a enregistré 19 nouveaux cas testé positifs au coronavirus dans la journée du lundi 06 avril, ce qui passe le nombre total de cas confirmé à 180, 18 décès et 5 guéris.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RDC : Une autre pandémie menace-t-elle la stabilité du pays? 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.