fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mardi, avril 13, 2021
28,542
Personnes infectées
Updated on 13/04/2021 5:35 am
1,956
Personnes en soins
Updated on 13/04/2021 5:35 am
25,841
Personnes guéries
Updated on 13/04/2021 5:35 am
745
Personnes mortes
Updated on 13/04/2021 5:35 am

Détournement de plus de 2 millions de dollars à la maison civile du chef de l’État, les membres de la famille présidentielle pointés du doigt




Le directeur financier de la maison civile du chef de l’État arrêté, Célestin Mwambi  dément les accusations de détournement de plus 2 millions de dollars américains qui pèse sur lui, qu’il qualifie dans la foulée « infondées« , « sans preuve« , et « imaginaires« .

Celestin Mwambi Kamulete pointe par ailleurs du doigt certains agents de la maison civile et membres de la famille du président de la République qui ne veulent pas de sa présence juste après le décès de Gérard Mulumba, ancien chef de maison civile.

« M. Célestin Mwambi dément les informations de détournement de 2.000.0000 USD lui imputé méchamment  qu’en réalité on ne veut plus de sa présence à la maison civile du chef de l’État », a signé son conseil, Me Ben Bonginda.

Son conseil a indiqué qu’il a été détenu durant 11 jours soit du 02 au 13 mai 2020 au commissariat provincial de la Police nationale congolaise, dans la ville de Kinshasa sans être auditionné sur procès verbal puis libéré sans notification d’une quelconque charge en violation de la constitution.

Le 8 juin dernier, Célestin Mwambi a fait également savoir qu’il s’était présenté avec ses deux conseils à l’Office du procureur général près la cour d’appel Kinshasa-Gombe après des rumeurs qui prétendaient qu’il était en fuite.

Sa démarche, affirme-t-il, était de démontrer que « toutes les dépenses ont été initiées et décidées par feu Gérard Mulumba, ancien chef de la maison civile, et que lui n’avait qu’à exécuter fidèlement ses instructions avec des preuves à l’appui« .

« Après une brève audition, et en dépit de sa disponibilité à coopérer avec la justice, il a été curieusement placé le même jour sous mandat d’arrêt provisoire sans aucune justification et avant même d’être confronté à qui que ce soit, et seulement 7 jours, après qu’il a été présenté en chambre du conseil en violation de l’article 28 alinéa 5 du code de procédure pénale« , a expliqué Me Ben Bonginda.

Pour finir, Célestin Mwambi rappelle qu’il a servi « loyalement« , durant 30 ans feu Gérard Mulumba au diocèse de Mweka dans le Kasaï, avant qu’il ne lui confie les charges à la maison civile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Détournement de plus de 2 millions de dollars à la maison civile du chef de l'État, les membres de la famille présidentielle pointés du doigt 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.