fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mercredi, mai 12, 2021
30,392
Personnes infectées
Updated on 12/05/2021 10:27 am
3,183
Personnes en soins
Updated on 12/05/2021 10:27 am
26,434
Personnes guéries
Updated on 12/05/2021 10:27 am
775
Personnes mortes
Updated on 12/05/2021 10:27 am

L’OMS suspend à nouveau les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine




L’Organisation mondiale de la santé-OMS, qui avait déjà suspendu puis repris les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine, a décidé en date du mercredi 17 juin dernier d’arrêter à nouveau de tester ce traitement potentiel. Ce choix s’appuie sur les conclusions d’études estimant que cet antipaludéen ne réduit pas le taux de mortalité.

L’OMS avait annoncé, le 3 juin, son intention de reprendre les essais cliniques sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour traiter les patients atteints par la Covid-19… dix jours seulement après les avoir arrêtés.

« Les preuves internes apportées par l’Essai Solidarity/Discovery, les preuves externes apportées par l’Essai Recovery et les preuves combinées apportées par ces deux essais largement aléatoires suggèrent que l’hydroxychloroquine lorsqu’on la compare avec les traitements habituels des patients hospitalisés pour la Covid-19 n’a pas pour résultat la réduction de la mortalité de ces patients« , a déclaré la docteure Ana Maria Henao Restrepo, de l’OMS, au cours d’une conférence de presse virtuelle à Genève.

L’usage en tant que traitement préventif pas concerné

L’étude européenne Discovery évalue l’efficacité de quatre traitements contre la Covid-19. Pour Recovery, le premier essai clinique majeur réalisé par l’Université britannique d’Oxford à avoir livré des résultats, l’hydroxychloroquine n’a « pas d’effet bénéfique » en matière de Covid-19.

« Sur la base de ces analyses et de l’étude des preuves produites (…), après délibérations, il a été conclu que l’arme de l’hydroxychloroquine sera retirée de l’Essai Solidarité« , a dit mercredi la docteure Ana Maria Henao Restrepo.

Elle a toutefois souligné que la décision d’arrêter les essais sur les patients hospitalisés souffrant de la Covid-19 ne concernait pas l’usage ou l’évaluation de cette molécule en tant que traitement préventif de la maladie due au nouveau coronavirus.

Cette annonce survient deux jours après que les autorités sanitaires américaines ont retiré l’autorisation d’utiliser dans l’urgence deux traitements antipaludéens contre la Covid-19, la chloroquine et l’hydroxychloroquine, défendus par le Président Donald Trump.

La France, où le professeur Didier Raoult a défendu l’hydroxychloroquine, en a banni l’usage le 28 mai contre la Covid-19.

France 24 / Bisonews.Cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'OMS suspend à nouveau les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.