Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilEn continuÉconomieRDC : dépréciation...

RDC : dépréciation du Franc Congolais, qu’en est-il du lendemain ?

Tout bascule actuellement dans le monde du marché de change à Kinshasa et sur l’ensemble du territoire national. 10 000 franc congolais a maintenant la valeur de 5 dollars américains. De cause à effet, cette situation devrait être mise au clair.
Alors que le cortège du chef de l’État, Félix Tshisekedi, se dirigeait vers l’aéroport, les Kinois brandissaient, à son passage, des pancartes du taux de change. La monnaie nationale, le franc Congolais se change à certains à Kinshasa en  net moment à 20.000 FC pour 1$. Pas plus tard qu’avant la fête de l’indépendance, le taux de change correspondait exactement à l’année de l’indépendance c’est à dire que 1$ équivalait à 1960 franc congolais.
De prime abord, comprenons que le marché des changes  est tout simplement un type de marché financier sur lequel sont échangées les devises dites convertibles.  Appelé aussi Forex, le marché des changes désigne par conséquent l’endroit où différents acteurs peuvent s’échanger de la monnaie en respectant un taux de change déterminé.
Il y a plusieurs types d’ intervenants sur le marché des changes.  Pour de multiples raisons, des banques, des sociétés d’investissement, des entreprises et même des particuliers interviennent sur le marché des changes comme souligne le Figaro depuis le 09 novembre 2008.
Pour sa part, le  Comité de Conjoncture Économique a constaté la surchauffe sur le marché de change au cours de sa traditionnelle réunion conduite par le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, ce mardi 14 juillet 2020, à l’immeuble du Gouvernement. Cette situation consécutive à la baisse de mobilisation des recettes de l’État en cette période marquée par la pandémie de la COVID-19, a comme conséquence, l’augmentation des prix sur le marché, a expliqué le Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo Mambeke, dans sa restitution de la séance de travail.
Selon lui, la bonne nouvelle est que les appuis budgétaires du FMI et les émissions des bons du trésor viennent atténuer un choc qui aurait pu être plus violent. Dans cet angle, le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba a donné des instructions fermes pour contenir cette situation en veillant notamment au respect de la réglementation relative au rapatriement des devises des exportations des Opérateurs Économiques, et à plus de rigueur dans la délivrance des exonérations à l’importation.
En ce qui concerne le  Secteur des Mines, les membres du Comité de Conjoncture Économique ont noté un bon comportement des prix des certains produits miniers, notamment le Cuivre, le Cobalt, l’Etain, le Diamant et l’Or, ce qui devrait avoir des effets bénéfiques sur les recettes publiques.
A savoir que le Comité de Conjoncture Economique sous-entend le regroupement des ministères du Budget, du Plan, du Travail et prévoyance sociale, de l’Économie Nationale, du Commerce Extérieur, des Mines, des Finances, ainsi que la Banque Centrale du Congo.
À ceux là sont associées la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et l’Association Nationale des Entreprises Publiques (ANEP) depuis le début de crise sanitaire causée par la pandémie de COVID-19.
Cependant, la population sombre toujours dans une lamentable situation économique parce que jusqu’ici la solution envisagée par gouvernement n’appaise pas les esprits.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Reprise des cultes à Kinshasa: Que retenir de la conférence bilatérale entre la police nationale congolaise et les représentants des confessions religieuses?

Une initiative louable du commissaire général de la ville province de Kinshasa. Il s'agit de la conférence qui s'est tenue au musée national congolais impliquant directement les confessions religieuses valablement représentées vu que les activités ecclésiastiques vont devoir reprendre...

RDC-Ouverture des églises : « Les policiers seront présents dans les lieux de culte en tenue civile ce premier dimanche » (Sylvano Kasongo)

A l'occasion de la reprise des cultes autrefois suspendus pour des raisons de la Covid-19 depuis près de 5 mois, le commissaire général de la police de Kinshasa, Sylvano Kasongo a organisé une conférence ce jeudi 13 Août avec...

Covid-19/RDC: la rédaction « Bisonews » sensibilisée par l’ACOFEPE sur « le rappel des gestes barrières en milieu professionnel » !

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur "le rappel des gestes barrières en milieu professionnel", l'Association Congolaise des Femmes Journalistes de la Presse Écrite (ACOFEPE) représentée par sa présidente Mme Grâce Ngyke, a remis symboliquement des masques...