Macron incite à la...

Dans une récente intervention, Emmanuel Macron, président de la France, a eu des échanges téléphoniques avec Paul Kagame du Rwanda. L'objectif principal de ces discussions a été d'encourager la reprise...

Vital Kamerhe remporte la...

Dans une ambiance marquée par une participation démocratique notable, Vital Kamerhe vient d'être désigné par l'Union sacrée comme candidat unique à la présidence de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo...

AN-Vital Kamerhe : « Celui...

Devant un parterre de députés nationaux, Vital Kamerhe, candidat à la présidence de l'Assemblée nationale, a réaffirmé son engagement envers l'unité et l'efficacité au sein de l'Union sacrée. Il a exprimé sa volonté d'être le seul représentant...

Denis Kadima à Mbuji-Mayi...

Denis Kadima Kazadi, Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), a récemment pris la tête d'une délégation en visite à Mbuji-Mayi, dans le Kasaï oriental. Leur mission ? Superviser de près les préparatifs des prochaines élections de gouverneurs...

RDC : « Le FCC administre une belle leçon de marche démocratique à l’UDPS » (Jeannot Mubenga)

L’opinion tant nationale qu’internationale vient de noter pour la toute première fois dans son histoire, la RDC a enregistré une marche pacifique sans casse, sans pillage, sans destruction, sans gaz lacrymogènes, sans blessures…
La journée du jeudi 23 juillet 2020 restera gravée dans les annales des mobilisations politiques en République Démocratique du Congo. Le FCC seul peut réaliser ce qui vient de se passer, n’en déplaise à ceux qui croyaient avoir le monopole de la rue.
Une très forte mobilisation sans casse, sans provocation. L’école de la démocratie est en marche. Plus de 2 millions de congolais ont marché aujourd’hui dans les rues de Kinshasa.
On le sait aujourd’hui, le FCC en lui seul fait le triple de Lamuka et Cach réunis. Le débat étant clos, nous demandons maintenant l’amélioration de la situation sociale des congolais sur les points ci-après :
1. Baisse du prix de pain
2. Baisse du taux de dollar
3. Baisse du prix de sakombi de madesu, du riz et même du sel.
4. Baisse du prix de tomate, d’oignon, du piment… Bref baisse du prix des produits de première nécessité.
Nous exigeons aussi :
1. La paix à l’est
2. Que cesse des violations outrancières de la constitution
3. Que les armées étrangères de 7 pays voisins qui occupent notre territoire rentrent chez eux
Il est tout de même inadmissible d’observer la détérioration de nos conditions de vie de façon vertigineuse. Même la gestion de la COVID-19 est cavalière, opaque, inefficace et laisse des doutes sur la gestion des fonds y alloués.
Seul le FCC de Joseph Kabila a su montrer aux Congolais qu’on peut aussi marcher sans piller, sans casser et sans détruire nos patrimoines, une occasion pour le camp d’en face de profiter de l’occasion et emboîter le pas. Le monopole de la rue n’est pas réservé à un parti politique du Congo Exclusif, la démonstration de force de mobilisation est un pari gagné aujourd’hui par le FCC de Joseph Kabila.
Jeannot MUBENGA, citoyen Congolais

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Jeannot MUBENGA demande à FATSHI de contraindre les réseaux de téléphonie mobile à restituer les unités coupées et réparer les dégâts causés

Cher Président FATSHI, d'emblée je m'en vais vous dire merci pour avoir suspendu cette escroquerie de RAM. Ceci prouve que vous êtes à l'écoute de la population. Cher Président, les dégâts causés par cette redevance sont déjà énormes, et peut-être...

Kinshasa-Renforcement des capacités des communicateurs : CeFoRCE organise une formation pratique sur la «conception du plan de communication»

Dans le cadre de contribuer à la formation des communicateurs et apprenants de la science de la communication, le Centre de Formation et de Recyclage en Communication des Entreprises (CeFoRCE) organise une formation pratique qui portera particulièrement sur la...

RDC : «L’état de siège : ce qu’il ne faut pas accepter» (Papy TAMBA)

La notion de l'état de siège tire son origine des concepts qui entourent des pratiques dictatoriales. Comparé dans une certaine mesure à la loi martiale, l'état de siège transfère les pouvoirs civils aux militaires. Il restreint aussi les libertés...