fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mardi, mars 9, 2021
26,627
Personnes infectées
Updated on 09/03/2021 9:07 am
3,483
Personnes en soins
Updated on 09/03/2021 9:07 am
22,432
Personnes guéries
Updated on 09/03/2021 9:07 am
712
Personnes mortes
Updated on 09/03/2021 9:07 am

Conseil des ministres : Félix Tshisekedi demande le rapport de l’évolution de la situation sécuritaire à Yumbi (Maï-Ndombe)




Lors de la 38e conseil des ministres ténu le vendredi 03 juillet dernier, le Président de la République a demandé à Steve Mbikayi, ministre en charge des Affaires humanitaires et solidarité nationale de présenter au cours de la prochaine réunion du conseil des ministres, l’évolution de la situation dans le territoire de Yumbi à Maï-Ndombe. 

Au cours de cette réunion, il a été fait mention de la demande des habitants de Yumbi, installés au Congo-Brazzaville suite aux violences de 2018 de revenir dans ledit territoire. Selon l’ambassadeur congolais en poste à Brazzaville, ils éprouvent  d’énormes difficultés et en particulier des besoins en nourriture.

Le Président de la République a également  instruit Marie Ntumba Nzeza, ministre d’Etat en charge des Affaires Etrangères, de faire le point avec les autorités de la République du Congo pour faciliter ce rapatriement.

Le Chef de l’Etat a également rappelé qu’en son temps lorsque ces événements avaient commencé, « le Gouvernement avait envoyé une forte délégation ministérielle au chevet de ladite population et avait chargé les génies militaires de procéder à la construction des habitations destinées à accueillir nos compatriotes », a dit Félix Tshisekedi qui attend le rapport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Conseil des ministres : Félix Tshisekedi demande le rapport de l'évolution de la situation sécuritaire à Yumbi (Maï-Ndombe) 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.