fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

jeudi, mars 4, 2021
26,340
Personnes infectées
Updated on 04/03/2021 7:59 pm
5,028
Personnes en soins
Updated on 04/03/2021 7:59 pm
20,601
Personnes guéries
Updated on 04/03/2021 7:59 pm
711
Personnes mortes
Updated on 04/03/2021 7:59 pm

Kinshasa : « Plus question de cérémonies funéraires dans des salles comme d’habitude » (Gentiny Ngobila)




Le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila a annoncé que dorénavant, les cérémonies funéraires ne seront plus organisées dans des lieux publics ou salles comme cela se faisait avant l’avènement du coronavirus dans la capitale de la République Démocratique du Congo.

Le gouverneur de Kinshasa l’a fait savoir hier samedi 18 juillet à l’occasion du lancement des travaux de construction du funérarium de la morgue centrale de Kinshasa. Celui-ci a également prévenu qu’après la morgue, le corps pendra directement la direction du cimetière afin de procéder à l’enterrement.

« Dorénavant à Kinshasa, même après que nous ayons vaincu le coronavirus, nous allons continuer avec le même procédé. C’est-à-dire, une fois que nous avons fait la levée du corps à la morgue, nous l’amenons au funérarium. Et après le funérarium, pour ceux qui sont chrétiens, ils peuvent amener le corps au niveau de l’église et après l’église on acheminera le corps vers le cimetière pour inhumation. Mais dorénavant à Kinshasa, il n’est plus question d’amener le corps dans des lieux, dans des salles où on a pris cette mauvaise habitude d’aller faire le deuil », a déclaré le gouverneur de la ville.

Rappelons que c’est suite à l’état d’urgence sanitaire décrété par le Président de la République, Félix Tshisekedi que l’organisation des funérailles dans des salles a été interdite sur toute l’étendue du territoire national. Cette mesure faisait suite à la lutte contre la propagation du coronavirus une grande échelle.

Cette mesure a été également saluée par les plateformes des confessions religieuses qui avaient plaidé au mois de mai dernier auprès du premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba pour le maintien de la mesure portant interdiction d’organisation des funérailles même après la fin du coronavirus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Kinshasa : « Plus question de cérémonies funéraires dans des salles comme d'habitude » (Gentiny Ngobila) 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.