fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

samedi, janvier 23, 2021
21,713
Personnes infectées
Updated on 23/01/2021 11:37 pm
6,156
Personnes en soins
Updated on 23/01/2021 11:37 pm
14,903
Personnes guéries
Updated on 23/01/2021 11:37 pm
654
Personnes mortes
Updated on 23/01/2021 11:37 pm

Kongo-Central : la cour constitutionnelle appelle Atou Matubuana à démissionner




La Cour Constitutionnelle a appelé le gouverneur du Kongo Central Atou Matubuana Nkuluki à déposer sa démission au président de la République.  Dans un courrier envoyé au gouverneur du Kongo-Central, la haute cour explique que la motion de la défiance votée contre lui en date du 4 décembre est exécutoire après l’interprétation faite le 29 mai suite à l’imbroglio qui a suivi ledit vote.

Le procureur près la Cour Constitutionnelle annonce que le refus du concerné à démissionner l’exposera à la rigueur de la loi.

 » En application de l’article 94 de la loi organique 13/026 du 15 octobre 2013 portant organisation et fonctionnement de la Cour constitutionnelle qui stipule je cite: « les arrêts de la Cour sont publiés au journal officiel, ils sont directement exécutoires, le procureur en poursuit l’exécution », je vous enjoins de déposer votre démission au président de la République, Chef de l’État, et de cesser d’exercer les fonctions de gouverneur de la province du Kongo Central »,  peut-on lire dans une correspondance du 13 juillet du parquet près la Cour constitutionnelle.

Le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières  est invité à désigner l’intérimaire en vue d’assurer la continuité de services publics conformément à l’article 160 alinéa 4 de la loi numéro 064/006 du 9 mars 2004 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales telle que modifiée et complétée à ce jour ».

La province du Kongo Central est dans dans une période de crise institutionnelle dûe au scandale sexuel du 25 août 2019 qui impliquait le vice-gouverneur Justin Luemba Makoso et l’assistante du gouverneur, Mimi Muyita. Atou Matubuana et son adjoint ont été suspendus puis réhabilités, le vendredi 29 novembre, par le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières.

Cette situation est depuis lors, vue comme un déshonneur à la province du premier président congolais, Joseph Kasa-vubu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Kongo-Central : la cour constitutionnelle appelle Atou Matubuana à démissionner 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.