Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilAfriqueCôte d'Ivoire :...

Côte d’Ivoire : la justice confirme la radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale

L’ancien président Laurent Gbagbo est bel et bien radié de la liste électorale ivoirienne. La justice a confirmé la décision de la Commission électorale indépendante rendue la semaine dernière. Aucun recours n’est possible devant une juridiction ivoirienne. N’étant plus électeur, il ne peut être candidat.
À cinq jours de la date limite de dépôts des dossiers, une éventuelle candidature de Laurent Gbagbo à la présidentielle du 31 octobre, sauf coup de théâtre majeur, relève de l’impossible.
Le tribunal de première instance du Plateau à Abidjan, saisi par les avocats de l’ancien président a confirmé ce mardi 25 août la décision de la Commission électorale de retirer le nom de Laurent Gbagbo de la liste des électeurs. Bien qu’il ne se soit pas porté candidat, cette éventualité espérée par ses partisans est donc désormais à exclure.
Affaire du « braquage de la BCEAO »
La raison de cette radiation est la condamnation de Laurent Gbagbo, en son absence, par la justice ivoirienne, à 20 ans de prison dans l’affaire dite du « braquage de la BCEAO ». Lors de la crise post-électorale de 2010-2011, son régime, alors sous embargo financier, s’était servi dans les caisses de l’agence locale de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest pour se fournir en liquidités. Après avoir été débouté par la CEI puis par la justice ivoirienne, l’avocat de l’ancien président envisage la possibilité de saisir une juridiction régionale.
À Bruxelles où il vit depuis sa libération conditionnelle par la Cour pénale internationale-CPI, Laurent Gbagbo, à qui le droit international permet de se rendre en Côte d’Ivoire, est toujours dans l’attente d’un passeport ivoirien pour rentrer au pays.
RFI/ Bisonews.Cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Jeannot MUBENGA demande à FATSHI de contraindre les réseaux de téléphonie mobile à restituer les unités coupées et réparer les dégâts causés

Cher Président FATSHI, d'emblée je m'en vais vous dire merci pour avoir suspendu cette escroquerie de RAM. Ceci prouve que vous êtes à l'écoute de la population. Cher Président, les dégâts causés par cette redevance sont déjà énormes, et peut-être...

Kinshasa-Renforcement des capacités des communicateurs : CeFoRCE organise une formation pratique sur la «conception du plan de communication»

Dans le cadre de contribuer à la formation des communicateurs et apprenants de la science de la communication, le Centre de Formation et de Recyclage en Communication des Entreprises (CeFoRCE) organise une formation pratique qui portera particulièrement sur la...

RDC : «L’état de siège : ce qu’il ne faut pas accepter» (Papy TAMBA)

La notion de l'état de siège tire son origine des concepts qui entourent des pratiques dictatoriales. Comparé dans une certaine mesure à la loi martiale, l'état de siège transfère les pouvoirs civils aux militaires. Il restreint aussi les libertés...