fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mercredi, septembre 23, 2020
10,537
Personnes infectées
Updated on 23/09/2020 4:32 pm
225
Personnes en soins
Updated on 23/09/2020 4:32 pm
10,041
Personnes guéries
Updated on 23/09/2020 4:32 pm
271
Personnes mortes
Updated on 23/09/2020 4:32 pm

La RDC dépourvue du ministre de la justice sans explication officielle




Visiblement poussé à la porte de sortie, le 11 juillet 2020, Me Tunda ya Kasende, Ministre de la justice du Gouvernement Ilunga Ilukamba, décide finalement de rendre le tablier.

Par ordonnance prise le 13 juillet 2020, le chef de l’État prend acte de sa démission. Sous d’autres cieux, le remplacement à un poste ministériel s’effectue au quart de tour. Lorsqu’on annonce une démission, instantanément son successeur est connu. D’autant plus que ce départ était voulu plusieurs jours à l’avance.

Aucune raison de gouvernance de qualité ne peut justifier qu’après plus d’un mois, ce vide dans l’équipe ministérielle persiste. Il s’agit pourtant d’un vice-premier ministre, en charge du département de la justice. En terme clair, un maillon essentiel dans le dispositif d’un gouvernement

quis’est fixé l’objectif de renforcer l’Etat de Droit. Ce paradoxe trouve-t-il d’explication dans le creux des slogans que cet État de Droit veut signifier ? Comment ne pas s’en interroger dès lors que la garantie du bon fonctionnement d’un gouvernement procède des obligations définies à l’article 69 de la constitution ? Il s’agit du gouvernement de la république qui doit être au complet, car, soumis en permanence au devoir de redevabilité vis-à-vis du souverain primaire.

Ainsi, le choix des animateurs des institutions de l’État, non-soumis au pouvoir discrétionnaire, ne doit obéir qu’aux seuls critères de compétence, de moralité et de loyauté à la patrie pour servir l’intérêt public.

Les humeurs politiciennes ne peuvent supplanter la diligence et la nécessité de la bonne marche des institutions de l’État. À défaut de justifier pourquoi cette anomalie, on veut tout de suite un nouveau ministre de la justice qui, du reste, ne sera pas un extraterrestre comme tout autre congolais.

Daniel MAKILA KANTAGNI, Sénior Manager de Sociétés de Droit OHADA, Manager de Travaux Publics, Analyste Politique.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La RDC dépourvue du ministre de la justice sans explication officielle 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.