fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

jeudi, septembre 24, 2020
10,537
Personnes infectées
Updated on 24/09/2020 6:36 am
225
Personnes en soins
Updated on 24/09/2020 6:36 am
10,041
Personnes guéries
Updated on 24/09/2020 6:36 am
271
Personnes mortes
Updated on 24/09/2020 6:36 am

Phénomène « BILANGA »: L’udps accusé de se plonger dans la fraude douanière et contrebande à Kasumbalesa




Lors de son Intervention le mardi 18 Août dans l’émission dialogue Entre Congolais de la Radio Okapi autour du thème relatif au Phénomène Bilanga, un activisme favorisant la fraude douanière et la contrebande dans la ville de Kasumbalesa à la frontière avec la Zambie; le secrétaire exécutif de la ligue Congaise de Lutte contre la Corruption ( LICOCO), Ernest MPARARO a indiqué que son organisation est très préoccupée par ce qui se passe à la deuxième porte d’entrée de la République Démocratique du Congo comme bien d’autres organisations de la société civile.

Selon Ernest MPARARO qui est également le point focal en RDC de l’ong Transparency International, les informations en leur possession indiquent sans obscurité que ce sont des militants du Parti présidentiel UDPS qui, actuellement empirent la situation depuis l’avènement de leur formation à la magistrature suprême.

 » la situation s’empire pour le moment après l’arrivée du pouvoir en place. Les militants de l’UDPS qui entrent en jeu ces derniers jours » a explicité le secrétaire exécutif de la LICOCO en ajoutant que  » le ministère de l’intérieur a failli ».

Pour Ernest MPARARO, c’est au VPM Gilbert KANKONDE que revient la responsabilité première de toute la fraude qui s’opère avec aisance à la frontière congolo-zambienne de Kasumbalesa car, selon lui, tous les services opérant aux frontières sont à sa charge.

Gilbert Kankonde pointé du doigt par la LiCOCO qui souhaite sa démission

Par sa bouche, la LICOCO estime que cette situation persiste parce que le ministre de l’intérieur ne joue pas son rôle.  » Nous, à la LICOCO, nous demanderions déjà à ce qu’il puisse démissionner ; qu’il ait une motion de défiance pour l’interpeller « , a haussé le ton, Ernest MPARARO sur les ondes de nos confrères de la Radio Okapi.

En outre, la LICOCO plaide pour une enquête que doit mener le parquer général de Lubumbashi qui gère aussi Kasumbalesa afin que les coupables répondent devant la justice quelles que soient leurs appartenances politiques.

 » si Tshiswaka est coupable, il devra répondre de ses actes devant les cours et tribunaux » a dit Ernest MPARARO au sujet des accusations formulées contre le président sectionnaire de l’udps à kasumbalesa, base bilanga, présumé orchestrer les actes de ses troupes. À Ernest MPARARO de s’interroger  » lorsqu’on s’adonne à la fraude et à la contrebande, c’est ça l’Etat de Droit »?

Les Gouverneurs de Lualaba, du Haut-Katanga et du Tanganyika tirent la sonnette d’alarme

Les gouverneurs des provinces du Lualaba, du Tanganyika et du Haut Katanga demandent au gouvernement de la république de prendre en charge la situation qui prévaut à Kasumbalesa.

Ils dénoncent le fait que plusieurs individus se sont substitués aux services de l’Etat, prélèvent la taxe et favorisent la contrebande communément appelé Bilanga à la frontière de Kasumbalesa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Phénomène "BILANGA": L'udps accusé de se plonger dans la fraude douanière et contrebande à Kasumbalesa 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.