fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, septembre 21, 2020
10,519
Personnes infectées
Updated on 21/09/2020 7:15 pm
296
Personnes en soins
Updated on 21/09/2020 7:15 pm
9,952
Personnes guéries
Updated on 21/09/2020 7:15 pm
271
Personnes mortes
Updated on 21/09/2020 7:15 pm

RDC : Un groupe des députés nationaux saisit l’Union Parlementaire contre la violation du siège du parlement et des immunités parlementaires




Suite aux cas des violations requérants du siège du parlement congolais et des immunités des élus, un collectif des députés nationaux annonce dans une correspondance datée du jeudi 06 août avoir saisit le comité des droits de l’homme des parlementaires de l’Union Interparlementaire (UIP) pour dénoncer cette situation.

Ces derniers invitent les autorités compétentes de la République Démocratique du Congo à :

1. Respecter et faire respecter l’inviolabilité du siège du parlement de la République Démocratique du Congo, qui est en même temps le siège de l’assemblée nationale, telle que garantie par l’article 7 du règlement intérieur de la chambre basse ;

2. Respecter et faire respecter l’immunité parlementaire des députés nationaux telle que garantie par la constitution et le règlement intérieur de l’assemblée nationale ;

3. Garantir le respect des libertés d’expression reconnues aux parlementaires congolais par la constitution et les lois de la République ainsi que les instruments internationaux.

Dans ce document, ces élus nationaux ont rappelé les différents événements à la base de leur démarche auprès de cette structure basée à Genève en Suisse.

Il s’agit de l’interdiction faite aux élus nationaux d’accéder à l’enceinte du palais du peuple le 12 juin dernier afin de procéder à l’élection et l’installation du premier-vice président de l’assemblée nationale.

Cette situation avait donné lieu à des  altercations lesquelles ont causé le décès d’un de leurs à savoir Kakule Mupopole, élu de la circonscription de Mambassa dans la province de l’Ituri.

Des pratiques qui se sont  répétées le 25 juin 2020 lors de l’examen par la commission PAJ des deux lois initiées par deux députés nationaux et axées sur la réforme de la justice.

S’agissant de la procédure de désignation des membres de la CENI, ces nationaux nationaux estiment que les lois en vigueur ont été respectées  s’agissant entre autre de l’enterinement du délégué des confessions religieuses à cette institution d’appui à la démocratie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RDC : Un groupe des députés nationaux saisit l'Union Parlementaire contre la violation du siège du parlement et des immunités parlementaires 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.