fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mercredi, septembre 23, 2020
10,523
Personnes infectées
Updated on 23/09/2020 12:30 pm
241
Personnes en soins
Updated on 23/09/2020 12:30 pm
10,011
Personnes guéries
Updated on 23/09/2020 12:30 pm
271
Personnes mortes
Updated on 23/09/2020 12:30 pm

Reprise des cultes à Kinshasa: Que retenir de la conférence bilatérale entre la police nationale congolaise et les représentants des confessions religieuses?




Une initiative louable du commissaire général de la ville province de Kinshasa. Il s’agit de la conférence qui s’est tenue au musée national congolais impliquant directement les confessions religieuses valablement représentées vu que les activités ecclésiastiques vont devoir reprendre ce dimanche 16 Août après près de cinq mois de confinement.

La question est délicate et doit être traité en toute entente possible. D’abord, ce fut la présentation à tour de rôle des commissaires supérieures de la ville province de Kinshasa qui inondaient la salle, en suite la présentation des représentants des différentes confessions religieuses de la RDC qui ont vivement répondu présent à l’invitation de la PNC. L’objectif ici est de maître au clair les contraintes à respecter de part et d’autre à propos des nouvelles dispositions pour lutter contre la propagation du fameux Coronavirus.

Dans son discours, le Général Kasongo a reconnu que c’est par là grâce de Dieu que la RDC résiste encore à la maladie. Il a rappelé également le respect des gestes barrières par les confessions religieuses lors de leurs rassemblement. Sylvano kasongo a insisté sur le port obligatoire des masques  comme l’avait annoncé depuis bien longtemps le gouverneur de la province Gentiny Ngobila.

 » Les églises ont la mission préventive à 99%. Ils doivent sensibiliser les fidèles sur le respect des mesures barrières. Ce premier dimanche, la police entrera dans les églises en tenue civile pour ne pas déstabiliser le culte tout en se rassurant du respect des gestes barrières dont le port de masques, le lavage des mains, le prélèvement par thermoflash,… », a déclaré Sylvano Kasongo.

Le représentant des églises de réveil du Congo, le Pasteur Sony Kafuta à son tour, a souligné que c’est dans l’ordre que viendra l’harmonie. Pour lui, les policiers de la RDC sont professionnel et font un travail de proximité. Seulement il faut que selon l’éducation civique, la police fait violence au violant et les mesures contraintes entre les églises et la police doivent être respectées. En ce qui concerne les pasteurs qui n’obéissent pas, ces derniers seront interpelés avant même que la police nninterennent.  Cependant, il s’oppose contre la désinfection des églises à 200 000 franc congolais par certains bourgoumestres de la place surtout que l’église également est victime de la crise sanitaire et économique que traverse le monde actuellement.

Tout en rappelant que l’église est capable de mobiliser sur le respect des gestes barrières, il promet que les églises de sa représentation veilleront sur la nuisance sonore et le tapage nocturne.

Lors de son intervention, l’abbé Nshole a remercié le général Kasongo pour la grande rencontre avec les policiers, au nom de l’église catholique.

Le représentant de la communauté islamique a à son tour promis que tous les musulmans observeront les gestes barrières et ferons leurs activités sans gêner leurs entourages. Il s’est de même porté garant de faire parvenir le message dans leurs assemblées.

Pour sa part, le représentant de la Dircaba des Églises du Christ au Congo ( ECC) a salué la marque de considération de la PNC.

Après avoir confirmé qu’en cas de débordement la police interviendra, le représentant de l’ église kimbanguiste montre ces dispositions en deux temps. Il s’agit premièrement des dispositions personnelles, c’est-à-dire l’effort du croyant lui même à porter le masque par exemple. En deuxième lieu, viennent les dispositions de l’église c’est-à-dire l’achat des thermoflash, dispositifs de lavage des mains et la distanciation physique.

Aussi, les églises « liloba » et « orthodoxe » étaient représentées. Après la série des questions et réponses, le Général Kasongo a conclu en disant que tout pasteur qui ne sera pas dans les normes sera convoqué et que chaque église qui sera butté à un problème appelerait les commissaires de police selon les communes.

Annie kinyoma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Reprise des cultes à Kinshasa: Que retenir de la conférence bilatérale entre la police nationale congolaise et les représentants des confessions religieuses? 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.