fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mercredi, septembre 23, 2020
10,537
Personnes infectées
Updated on 23/09/2020 4:32 pm
225
Personnes en soins
Updated on 23/09/2020 4:32 pm
10,041
Personnes guéries
Updated on 23/09/2020 4:32 pm
271
Personnes mortes
Updated on 23/09/2020 4:32 pm

Sud-Kivu : La cellule de communication du gouvernorat réagit avec fermetée à la lettre du CACOOP-SUD-KIVU demandant la démission du gouverneur Théo Kasi Ngwabidje




Les internautes ont lu ce mercredi, 19 août 2020 une lettre signée par une organisation mystérieuse dénommée CACOOP, un acronyme dont la résonance est de fait suggestive dans l’entendement du bukavien.

Le ton comminatoire de cette lettre ne pouvait pas nous laisser indifférent tant l’honneur du Gouverneur de Province Théo Ngwabidje Kasi est de nouveau souillé par des élucubrations sorties de je ne sais quel bois. Les communicateurs de l’opposition demandent sans sourciller la « démission du Gouverneur » pour disent-ils n’avoir pas tenu parole dans un certain nombre de domaines de son programme d’action gouvernementale.

Il est surprenant de constater qu’au moment où le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi est résolument engagé dans le combat pour le développement de la province du Sud-Kivu, des gens se livrent dans des actions de sape dans le but de freiner l’élan qu’il tient mordicus à impulser. Tous les services de sécurité rapportent une diminution substantielle des cas de banditisme dans la ville de Bukavu, on est loin disent-ils du pic atteint en 2018 avec des assassinats et des braquages diurnes à Bukavu et à Uvira.

Ce résultat n’est pas tombé du ciel. C’est le fruit des efforts de l’autorité provinciale qui dans sa politique a revitalisé la collaboration entre le gouvernement provincial et le conseil provincial de sécurité. Théo Ngwabidje n’entend pas réculer face à des gens abonnés à la distraction et à la jalousie. Pour restaurer la paix et la sécurité dans les moyens et hauts plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga, le gouverneur a réuni l’année dernière à Uvira les protagonistes du conflit afin qu’ils privilégient la voie du dialogue. Les avancées enregistrées dans ce conflit qui déchire cette partie de la province sont à mettre à son actif.

Sur le plan politique, le CACOOP s’offusque du bon climat d’entente qui règne entre l’exécutif provincial et l’assemblée provinciale. En d’autres termes, nos amis s’attendaient à ce que les deux institutions se brouillent comme par le passé. C’est méconnaître la qualité de faiseur de paix du Gouverneur et du président de l’assemblée provinciale l’honorable Zacharie Lwamirha qui privilégient la voie du dialogue et de la concertation permanents pour résoudre tout différend qui surgirait entre les deux institutions. La période où l’assemblée provinciale et l’exécutif se regardaient en chien de faïence est révolue.

Dans le domaine des infrastructures, les communicateurs de l’opposition affirment que rien n’a été fait, que les travaux de la route Place Mulamba-Ruzizi I se sont arrêtés sans atteindre le terminus. Là encore vous avez tord de ne pas reconnaître qu’en moins d’une année Théo Ngwabidje avait déjà asphalté plus de 2 km de route, un bilan qui le place loin devant ses prédécesseurs. Si les éléments de la nature(naufrages, incendies, inondations, covid-19) ne s’étaient pas acharnés sur la Province, les choses n’en seraient pas là aujourd’hui.

Sur la route Ruzizi II, dois-je rappeler que c’est le Gouverneur qui a relancé les travaux dont l’évolution est saluée à ce jour par les usagers.Il est à noter qu’aucun Gouverneur dans l’histoire de la province du Sud-Kivu n’a eu à faire face à des catastrophes naturelles comme Théo Ngwabidje, tout cela doit impacter négativement l’action gouvernementale que ce soit sur le plan financier, économique, environnemental et social. Dans la lutte contre la COVID-19, on ne peut pas ne pas reconnaître l’engagement personnel du Chef de l’exécutif provincial dans cette lutte.

Il était au four et au moulin pour éviter la dissémination du Coronavirus à Bukavu et sur l’ensemble de la Province. Les résultats sont là : sur 290 malades le Sud-Kivu n’en compte aujourd’hui que 5 avec zéro contamination depuis plusieurs semaines.
Mais face aux épreuves, la population peut compter sur son Gouverneur qui est comme un guerrier intrépide, il avance toujours jusqu’à la victoire finale qui est l’atteinte des objectifs qu’il s’est fixé.
En conclusion, un bon capitaine n’abandonne pas le navire en pleines vagues. Il reste concentré sur le gouvernail et les instruments de bord pour faire arriver son navire à bon port.

Le Gouverneur Théo Ngwabidje poursuit avec sa gouvernance révolutionnaire en dépit des vicissitudes du reste conjoncturelles qui seront malgré tout vaincues avec la confiance dont il jouit de la part de sa population.

CELCOM/GOUVERNORAT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Sud-Kivu : La cellule de communication du gouvernorat réagit avec fermetée à la lettre du CACOOP-SUD-KIVU demandant la démission du gouverneur Théo Kasi Ngwabidje 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.