fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, mars 8, 2021
26,541
Personnes infectées
Updated on 08/03/2021 5:45 am
3,397
Personnes en soins
Updated on 08/03/2021 5:45 am
22,432
Personnes guéries
Updated on 08/03/2021 5:45 am
712
Personnes mortes
Updated on 08/03/2021 5:45 am

Taxe sur la possession des téléphones en RDC: les congolais expriment leur désaccord à la décision du ministre des PT-NTIC !




À la décision du ministre en charge des PT-NTIC, celle d’instaurer une nouvelle taxe en charge des utilisateurs de téléphones mobiles pour l’identification des appareils, il est claire à comprendre que l’opinion publique congolaise a du mal à intégrer ladite au sein de sa société. À lire sur les réseaux sociaux, la quasi-totalité des congolais s’y opposent.

Lors d’un reportage réalisé à ce sujet, il sied de noter que la plupart des congolais qui se sont confiés à nous se sont montrés opposés à la décision du ministre tout en faisant comprendre que cette mesure vise à les appauvrir davantage.

Réactions

Pour Arsène par exemple, ce dernier se montre non disposé à payer cette taxe. Sa démotivation est liée au fait qu’il est dépourvu des moyens financiers.

Et de poursuivre : « On a pensé à la pauvre veuve qui vit à 130km de Malembankulu et qui n’a qu’un Samsung E1207T, qu’elle a acheté après avoir économisé sur 7 récoltes de manioc ? Qui pour le charger, elle doit faire 60Km à la ronde? Et elle ne reçoit que 3 appels par mois ? »

Pour Roger K, «  Le chantier sur lequel devrait se lancer ce ministère est la lutte contre la fracture numérique. La réhabilitation de la poste (courrier, colis, téléphonie et banque), sont des axes prioritaires  ».

À Mutengela de renchérir : « Vraiment ! Mr Kibassa, si le vol de téléphone doit être une priorité, alors vous manquez à faire. Ce pays a besoin de plus que ça ! L’état de notre poste, est-il satisfaisant ? J’en doute ! Améliorez-nous cela, laissez ce registre téléphonique! ».

Sur la liste des réactions se complète celle de Grâce Z. qui se pose la question de comprendre « pourquoi depuis que le ministre des PT-NTIC est là, il n’y a que les consommateurs qui souffrent au final ? Taxe annuelle sur la possession d’un smartphone, le prix des recharges qui fait mal à la tête ! C’est ça le numérique ? »

À titre de rappel, c’est depuis le vendredi 7 juillet dernier que le ministre de tutel, Augustin Kibassa Maliba a signifié sa décision de mettre sur pied le système de Registre Central d’Identification des Équipements-CEIR. dénommé (Registre des Appareils Mobiles-RAM). À l’en croire, cette décision devra entrer en vigueur en date du 24 septembre prochain sur l’ensemble du territoire national.

Recadrage

Au regard des réactions enregistrées ci-haut, il sied de comprendre que la décision d’August Kibassa, est une forme d’agression dans le secteur des télécommunications congolaises, allant dans le sens de contrer le bon vouloir du Chef de l’état de réformer ce secteur. La mettre en place serait une sorte de faire marche en arrière car la paie de cette taxe coûtera chère à la population et aussi, réduira probablement les utilisateurs des télécommunications en RDC.

Pour la petite histoire, cette décision découle de l’arrêté ministériel pris depuis le 10 juin 2020. Cet arrêté est la concrétisation du Décret n°20/005 du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, du 09 mars 2020, modifiant et complétant le Décret n° 012/15 du 20 février 2012 visant à imposer une taxe allant de 1 à 7$ par an pour assurer l’enregistrement des téléphones mobiles qui sera effectué par l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPTC), qui est également en charge de la mise en place et de la tenue du RAM en RDC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Taxe sur la possession des téléphones en RDC: les congolais expriment leur désaccord à la décision du ministre des PT-NTIC ! 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.