fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mardi, octobre 20, 2020
11,052
Personnes infectées
Updated on 20/10/2020 5:38 pm
392
Personnes en soins
Updated on 20/10/2020 5:38 pm
10,357
Personnes guéries
Updated on 20/10/2020 5:38 pm
303
Personnes mortes
Updated on 20/10/2020 5:38 pm

Crise à l’église de réveil du Congo : Jacques Kangundia conseiller de Félix Tshisekedi accusé d’être à la base de cette situation




Le révérend Bravo Jacques Yoka, secrétaire exécutif général de l’église de réveil du Congo (ERC), a dans une communication faite mardi 29 septembre 2020, accusé Jacques Kangudia, conseiller spécial du chef de l’État en matière de changement des mentalités d’être à la base de la crise que traverse cette structure ecclésiastique.

« Nous voulions (…) confirmer que la main noire qui a perturbé la quiétude de l’église de réveil qui était calme depuis 22 ans, vient d’être découverte. Il s’agit de Jacques Kangudia conseiller du chef de l’État en matière du changement des mentalités », a révélé le Rev. Martin Yoka.

Et de poursuivre : « L’église de Réveil du Congo se retrouve perturbée par l’archevêque général Kankienza Muana Mbo, sur instigation de Monsieur Jacques Kangudia le conseiller spécial du chef de l’État en matière de changement des mentalités, auteur politique de la crise l’ecclésiastique ».

Outre cela, M. Yoka ne reconnaît pas Dodo Kamba comme représentant de l’ERC, et l’interdit d’utiliser leurs initiales et logos.

« C’est pourquoi nous interdisons au prophète Dodo Kamba d’utiliser les initiales, le logo de l’ERC, quand-même il aurait été élu n’ayant pas fait la remise et reprise comme il a demandé, il n’entreprendrait aucune action », a-t-il ajouté.

Il reconnaît par ailleurs, les nominations effectuées par le général Sony Kafuta au détriment de celles opérées par Dodo Kamba.

« Ainsi donc, toutes les nominations opérées par le prophète Dodo Kamba sont nulles et sans effet, toutes les personnes ayant travaillé avec l’archevêque Kankienza sont réputées démissionnaires depuis le 31 août 2020, et celles nommées par le général Sony Kafuta sont légalement autorisées à opérer sur toute l’étendue de la République », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Crise à l'église de réveil du Congo : Jacques Kangundia conseiller de Félix Tshisekedi accusé d'être à la base de cette situation 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.