Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilA la UneRDC : le...

RDC : le Ministre des Finances coupable dans la vente aux enchères de deux appartements appartenant à l’Etat congolais en France

Le ministre des Finances publiques est accusé d’avoir trainé les pas comme dans ses habitudes lorsqu’il s’agit de la défense des intérêts de la RDC à l’étranger, qui devait libérer dans l’affaire qui oppose la République Démocratique du Congo à un opérateur économique libano-français qui date de l’époque du régime des Kabila père et fils, avec leur fameux OBMA.
Ainsi, deux appartements appartenant à l’Etat congolais se trouvant à Antony, une commune française située dans la métropole du Grand Paris en région Île-de-France, ont été vendus aux enchères sur décision de la Cour d’appel de Paris, le 17 décembre 2020.
« La vraie affaire oppose plutôt la RDC à un opérateur économique libano-français et date de l’époque du régime des Kabila père et fils, avec leur fameux OBMA. L’office des Biens Mal Acquis avait indûment exproprié ce libanais. Et, malgré une décision du tribunal de grande instance de Kinshasa en sa faveur, l’infortuné n’est jamais rentré dans ses droits. Il est alors parti aux États-Unis où il a saisi le tribunal arbitral qui a condamné la RDC à lui payer 250.000 euros. Ce libanais, étant résident en France, il a choisi une des résidences de la RDC pour faire exécuter cette décision de justice en demandant la vente aux enchères de nos deux propriétés se trouvant à Antony, dans la région parisienne », relate Franck Mbula, conseiller au ministère des affaires étrangères.
Il explique que des démarches étaient lancées par Kinshasa auprès des autorités françaises sur la protection diplomatique des biens de la RDC, sous la diligence de madame la Ministre d’État, Marie Tumba Nzeza, particulièrement pour ce cas précis.
Un arrangement transactionnel avait alors été trouvé avec les avocats du libanais autour d’un dédommagement de 214.000 euros.
« Mais, le Ministère des Finances, comme dans ses habitudes lorsqu’il s’agit de la défense des intérêts de la RDC à l’étranger, qui devait libérer ce montant a toujours traîné le pied jusqu’à ce jour… Une délégation des juristes congolais (Affaires Étrangères, Primature et Justice) devait aller contrecarrer cette vente aux enchères à Paris, mais leurs frais de mission n’ont jamais été décaissés par le Ministère des Finances », ajoute Franck Mbula.
Ces propriétés ont été vendues aux enchères à 550.000 euros et la RDC a évidemment interjeté appel. Une décision finale est attendue.
« Une affaire qui devait être réglée à 214.000 euros, la République doit maintenant chercher près de 600.000 euros pour désintéresser le nouvel acquéreur. Voilà comment par des postures politiciennes et irresponsables, certains décideurs compliquent délibérément la situation de la RDC et entravent la mise en marche du programme du Chef de l’Etat pour redorer l’image du pays », conclut Franck Mbula.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : la construction de l’échangeur routier de Kolwezi, Félix Tshisekedi émerveillé par le travail de titan réalisé par le groupe EGMF

Grâce au boom actuel, Kolwezi, chef-lieu de la richissime province du Lualaba et coffre-fort des matières premières de la République Démocratique du Congo (RDC) veut ressembler petit à petit aux autres villes minières du monde à l'instar d'Accra au...

RDC : Muzito victime de sa proposition sur la construction d’un mur de séparation entre l’Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis...

RDC : Adolphe Muzito victime de sa proposition sur la construction d'un mur de séparation entre l'Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis du Congo  Pourquoi les impérialistes s'acharnent contre la proposition d'Adolphe MUZITO pour la  construction d'un...

Dossier Salomon Kalonda:  » Tshisekedi doit veiller que la justice ne soit pas utilisée pour régler des comptes aux adversaires politiques » (déclaration)

Le président de la République, Félix Tshisekedi doit veiller à ce que la justice ne soit pas utilisée comme une arme pour anéantir ses adversaires politiques.  C'est ce qu'a fait savoir  Me Jean-Claude Katende et Me Timothée Mbuya, respectivement, président...