Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.

Accord UE-Rwanda : Tensions...

Le président Félix Tshisekedi a exprimé son mécontentement à l'égard de l'Union européenne après la conclusion d'un accord sur les minerais stratégiques avec le Rwanda, pays accusé de déstabiliser la République démocratique du Congo.
AccueilEn continuSociétéKinshasa : L'Asbl...

Kinshasa : L’Asbl «Eveil Juvénile» a sensibilisé la jeunesse sur les bienfaits de l’entrepreneuriat dans la société moderne !

Comme annoncée, la conférence de l’Association sans But Lucratif «Éveil Juvénile» (EJ) a eu lieu en date du samedi 3 avril 2021, dans la salle communale de Bumbu à Kinshasa. Cette conférence a porté sur le thème «jeunesse face à l’entrepreneuriat dans la société moderne: impacts et retombées».
La présidente nationale de cette organisation, Parfaite Katchelewa a, dans son discours tenu à cette occasion, tablé sur la problématique au centre des différentes difficultés qui rongent la jeunesse Congolaise, notamment celle de l’emploi.
Parmi ces éléments de blocage, comme l’on peut dégager dans le contenu de son exposé, il y’a d’une part, «le manque de formation nécessaire pour se développer de façon autonome», d’autre part, «l’absence d’aide des Autorités politico-Administratives pour faciliter l’acquisition des documents nécessaires pour la création des Petites et Moyennes Entreprises et le manque d’encrassement dans le processus de la création d’un Business», sans oublier «la difficulté de trouver un financement et des partenaires pour soutenir son projet».
Eu égard des éléments évoqués ci-haut, Parfaite Katchelewa a rappelé aux autorités congolaises de mettre en place un système politique adéquat pour créer des futurs entrepreneurs afin de promouvoir le processus de l’autosuffisance ainsi que la responsabilité de la jeunesse qui est au centre de tout développement humain.
La charité bien ordonnée commence par soi-même, dit-on. Parfaite Katchelewa et EJ à travers ses activités et enseignements, se concentrent essentiellement sur le sort de cette jeunesse, bien évidemment dans la lutte pour se créer soi-même des emplois. Cette méthode, à l’en croire, a été suffisamment approuvée lors des différentes formations organisées quant à ce.
«L’entreprenariat, à part le fait qu’elle permet à la jeunesse de sortir de la précarité et de s’insérer dans la société, peut avoir des effets positifs sur la croissance économique, car les jeunes entrepreneurs sont généralement actifs dans le secteur à forte croissance», a-t-elle martelé dans la foulée, pour soutenir ainsi sa démarche.
Et d’ajouter : «il est donc nécessaire d’appuyer l’entreprenariat des jeunes car en offrant la possibilité aux jeunes de créer leurs propres entreprises et en les aidant à réussir, on leur offre la possibilité d’en tirer d’autres en les recrutant».

C’est dans cette optique que Eveil Juvénile s’engage à sortir la jeunesse Congolaise, singulièrement celle de Kinshasa dans le chômage en mettant en place l’opération dénommée «LISUNGI».
Tout savoir sur l’opération «LISUNGI
Elle consiste à octroyer du crédit financier sans taux d’intérêt, aux membres de l’ASBL et à tout autre jeune qui répond aux conditions y afférentes.
Les catégories se présentent de la manière ci-après :
-De 50.000Fc à 450.000FC,
-De 500.000FC à 1.000.000FC
-De 1.200.000FC à 5.000.000FC.
Pour une probable obtention du crédit, le candidat doit présenter un projet qui rapportera des moyens et aidera à un décollage et une autonomisation financière.
Outre celà, le candidat devra déposer un gage comme garantie et avancer une somme de 10.000FC pour la première catégorie, 50.000FC pour la deuxième catégorie et 100.000FC pour la troisième catégorie.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Jeannot MUBENGA demande à FATSHI de contraindre les réseaux de téléphonie mobile à restituer les unités coupées et réparer les dégâts causés

Cher Président FATSHI, d'emblée je m'en vais vous dire merci pour avoir suspendu cette escroquerie de RAM. Ceci prouve que vous êtes à l'écoute de la population. Cher Président, les dégâts causés par cette redevance sont déjà énormes, et peut-être...

Kinshasa-Renforcement des capacités des communicateurs : CeFoRCE organise une formation pratique sur la «conception du plan de communication»

Dans le cadre de contribuer à la formation des communicateurs et apprenants de la science de la communication, le Centre de Formation et de Recyclage en Communication des Entreprises (CeFoRCE) organise une formation pratique qui portera particulièrement sur la...

RDC : «L’état de siège : ce qu’il ne faut pas accepter» (Papy TAMBA)

La notion de l'état de siège tire son origine des concepts qui entourent des pratiques dictatoriales. Comparé dans une certaine mesure à la loi martiale, l'état de siège transfère les pouvoirs civils aux militaires. Il restreint aussi les libertés...