AccueilA la UneBeni : plus...

Beni : plus de 100 suspects interpellés et 18 armes de guerre saisies par la police depuis l’instauration de l’état de siège

136 personnes ont déjà été interpellées par les éléments de la police nationale Congolaise commissariat urbain de Beni (Nord-Kivu) depuis la mise en vigueur de l’état de siège.

Cette précision a été donnée à la presse le lundi 2 août 2021 par Nasson Murara, chargé de communication de la Police Nationale Congolaise (PNC) qui indique également que ces personnes étaient interpellées lors des opérations de bouclage dans différents quartiers de la ville de beni.

Il ajoute que 18 armes du type AK-47 ont aussi été récupérées et des effets militaires.

“Au total 136 personnes ont été interpellées dont 49 femmes aux côtés de 18 armes à feu et plusieurs armes blanches avec des effets militaires, plusieurs stupéfiants prohibés qui avaient aussi été incinéré”, a-t-il fait savoir.

Suite à cette situation, Nasson Murara appel la population à demeurer vigilante et à faire confiance aux services de sécurité pour rétablir définitivement la paix dans la ville. Il invite aussi la population au respect des mesures barrières pour lutter contre la Covid-19.

Azarias Mokonzi depuis Beni politico.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.