AccueilA la UneRDC : Affectation...

RDC : Affectation des « Kulanas » à Kanyama Kasese, Fabrice Puela dénonce la violation des droits humains

Une guerre froide serait en gestation entre le Ministre des Droits Humains, Fabrice Puela et la Police Nationale Congolaise (PNC).

À la base, c’est la question liée à l’affectation des jeunes kinois communément appelés « Kulunas » dans l’arrière pays.

Pour Fabrice Puela, cette opération est de nature à briser les règles relatives aux droits humains.

C’est dans cette optique que le Ministre de tutelle avait récemment annoncé sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI) qu’il avait déjà saisi son collègue Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Daniel Aselo, pour mettre fin à ces actes qui, selon lui, ne respectent pas les droits de chaque citoyen congolais.

Sylvano Kasongo répond

Il y a lieu d’indiquer que cette pratique s’effectue principalement dans la ville province de Kinshasa.

Pour ce faire, le Commissaire provincial de la Police, le Général Sylvano Kasongo, n’a pas tardé à réagir face à cette accusation qui met en mal ses services.

À l’en croire, l’affectation des « kulunas » dans les provinces est un programme bien connu par le ministère de l’Intérieur, qui, dans ses attributions, a le rôle de gérer la police.

Tout en déchargeant sa structure de toutes les dénonciations, ce dernier renvoie le patron des Droits Humains auprès de son collègue pour plus d’éclaircissement relatif à ce sujet.

« Ces kulunas ne subissent pas des actes de torture comme le croient certains (…) La police ne travaille pas en désordre », souligne Sylvano Kasongo.

Pour rappel, les jeunes « kulunas » sont considérés comme les semeurs de troubles dans la capitale kinoise.

Pour neutraliser cette force négative, la Police Nationale Congolaise les envoie à Kanyama Kasese dans le Haut-Lomami pour l’apprentissage des travaux tels que l’agriculture.

Ce programme a plusieurs missions. C’est d’abord un moyen pour les neutraliser, mais aussi de les rééduquer en vue de leur réinsertion au sein de la société.

Infos.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.