AccueilA la UneÉtat de siège...

État de siège : 45 ADF tués par l’armée après des combats intenses à Beni

L’armée annonce avoir tué au moins 45 rebelles du groupe Alliance des Forces Démocratiques (ADF) dans la vallée de Mwalika, chefferie de Bashu située dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Ces rebelles ADF ont été neutralisés lors des opérations militaires menées dans cette vallée depuis dimanche dernier, selon le porte-parole de l’armée dans la région de Beni.

Devant la presse locale ce jeudi, Antony Mwalushay précise qu’il s’agit d’un bilan provisoire, car les offensives contre ces rebelles se poursuivent dans cette partie du territoire de Beni.

« Et ces opérations militaires rentrent dans le cadre de l’état de siège décrété par le commandant suprême des forces armées », a indiqué cet officier de l’armée.

Des hélicoptères de guerre de l’armée ont été utilisés dans le cadre de ces opérations militaires pour le pilonnage. Ce qui a permis de conquérir la vallée de Mwalika.


Actu 30

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.