Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la Une23 corps sans...

23 corps sans vie découverts après un massacre des ADF dans l’Est

Quelques vingt corps de civils sans vie ont été découverts le mercredi 24 novembre à Tchabi et Vido dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), où un groupe armé d’origine ougandaise est considéré comme responsable d’une salve de massacres depuis 2014.

Selon des témoins, une équipe de responsables de l’armée s’est rendue sur le lieu en vue de s’enquérir de la situation, grâce au moyen logistique mis à leur disposition par la MONUSCO.

Elle a découvert les corps de dix-sept civils à Tchabi et six autres à Vido.

Certaines victimes auraient été tuées pendant qu’elles revenaient du champ et d’autres ont été tuées dans leurs maisons. Elles ont été ligotées avant d’être fusillées ou tuées à la machette, rapportent les mêmes sources.

Leurs dépouilles ont été ramenées et inhumées ce mercredi matin à Tchabi. D’autres corps ont été acheminés à Vido.

Des témoins révèlent que c’est peu avant la tombée de la nuit que des crépitements de balles étaient entendus dans la périphérie du centre de Tchabi.

Certains habitants témoignent que des militaires de la brigade d’intervention rapide de la MONUSCO basés à Tchabi sont intervenus pour repousser ces hommes armés. Ce qui a permis de limiter les dégâts. Les autorités militaires ne sont pas encore prononcées à ce sujet.

Le président Félix Tshisekedi, au pouvoir depuis 2019, a exprimé l’espoir d’en finir rapidement avec les massacres, sur fond de promesses ayant provoqué une grogne dans la région.

Le Président a décrété, dernièrement, l’état de siège dans les provinces du Nord – Kivu et de l’ITURI où des groupes armés locaux et l’ADF sont impliqués dans des massacres.

Africa 24 sur 24

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.