Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UnePatrick Muyaya :...

Patrick Muyaya : « Notre bilan ne peut pas être perçu comme positif du point de vue de la population (…) »

Invité de l’émission « le débat » sur la radio Top Congo FM, le jeudi 26 novembre 2021, le Ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya, a dressé le bilan des six premiers mois du Gouvernement Sama Lukonde.

De prime abord, le Porte-parole du Gouvernement a donné son point de vue sur ce bilan de manière générale.

« Notre bilan ne peut pas être perçu comme positif du point de vue de la population parce que la population nous juge non pas en fonction de la durée de notre mandat et des moyens dont nous disposons en deux ans. La population nous juge en fonction de sa situation de misère, sa situation de pauvreté qui est un lourd héritage pour nous parce que dans ce pays on a fait 20 ans, 30 ans où on n’a pas investi suffisamment », a déclaré Patrick Muyaya.

Par ailleurs, ce dernier a abordé quelques sujets se greffant au cœur du bilan des six premiers mois de l’actuel Gouvernement.

Parmi ces sujets, il a touché le secteur sécuritaire, qui, selon lui, est « le point faible » de la RDC depuis de nombreuses années.

À l’en croire, le Gouvernement dont il est membre a, depuis son instauration, accordé une place de choix à la situation sécuritaire du pays en instituant notamment l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

En outre, il a justifié l’absence des résultats attendus dans ces coins du pays par le fait que cette situation sécuritaire alarmante est un problème qui dure depuis plus de 27 ans et que « quelle que soit la volonté politique » qu’a le Gouvernement, « le problème ne peut pas être réglé en six mois ».

Toutefois, Patrick Muyaya a indiqué que le
Gouvernement a établi un plan et fourni des efforts pour mettre un terme à l’insécurité qui sévit dans ces deux provinces.

À ce propos, il a mentionné comme exemple de progrès le déclin du « triangle de la mort », la base établie autrefois au Nord de la ville de Beni par le groupe rebelle ADF.

Eunice Luyeye Infos.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.