Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneLes membres d’Ensemble...

Les membres d’Ensemble appelés à clarifier leur position (Déclaration)

Les membres d’Ensemble pour le changement qui occupent des fonctions au sein des institutions sont appelés à clarifier leur position.

Les députés nationaux de la Dynamique dite Progressistes de la plateforme « Ensemble pour le changement » ont haussé le ton après la dernière sortie médiatique d’Olivier Kamitatu.

Dans une déclaration lue lundi devant la presse à Kinshasa, ces élus ont fustigé l’attitude jugée « indécente » de certains responsables de ce parti politique alors qu’ils appartiennent à l’Union sacrée de la nation.

« Fustigeons l’attitude pour le moins ambiguë, voire contradictoire de quelques responsables d’Ensemble pour le changement qui est différente d’Ensemble pour la République, quant à l’appartenance de cette plateforme à l’Union sacrée de la nation car l’opinion constate que tout en participant au gouvernement, certains de ces leaders s’illustrent par des propos et attitudes qui ne laissent aucun doute sur leur volonté réelle de torpiller l’action du chef de l’État et de déstabiliser les institutions de la République », insiste la déclaration.

Ainsi, les signataires exigent à tous ces membres qui occupent des fonctions dans les institutions de la République, de clarifier leurs positions car l’heure n’est plus à l’hypocrisie. Aussi, ils leur demandent de tirer toutes les conséquences de leur refus de partager le bilan de gestion des affaires de l’État tel que distillé dans l’opinion.

L’on se rappelle que Olivier Kamitatu Etsu, directeur de cabinet de Moïse Katumbi et porte-parole d’Ensemble pour la République, avait écrit sur Twitter : « Merci à Francis Kalombo pour l’accueil de l’interfédérale de Kinshasa ! Notre message est clair : Si vous voulez en finir avec le vol, la corruption, l’injustice, l’incompétence, les bêtises et le RAM, rejoignez Ensemble MK ! Avec Moise Katumbi, un autre Congo est possible ! ».

Cette déclaration a suscité un tollé dans le chef des alliés de Fatshi au sein de l’Assemblée nationale.
Ouranga

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.