AccueilA la UneGestion chaotique de...

Gestion chaotique de l’Assemblée nationale : Le collectif de députés nationaux de 26 provinces pointent du doigt Christophe Mboso

Dans un communiqué publié le jeudi 27 Janvier, le Collectif de Députés nationaux de 26 Provinces invite les Honorables Députés nationaux, encore à Kinshasa, de bien vouloir prendre part à la réunion prévue ce vendredi 28 janvier 2022, à 11h précise dans la Salle de spectacle du Palais du Peuple.

Au menu de leur rencontre, Réflexion et débat en Homme d’État libre autour de la gestion chaotique de l’Assemblée nationale.

Plusieurs points seront développés au cours de cette réunion, entre autres :

  1. La perte du Pouvoir législatif de l’Assemblée nationale, en voie de considération comme un organe sous-traitant de l’Institution Président de la République;
  2. La neutralisation, la manipulation des autres Membres du Bureau et organes de l’Assemblée nationale ( Commissions et Groupes parlementaire);
  3. L’absence des réunions de la Conférence des Présidents. Prise de décision déséquilibrée;
  4. La manipulation et la mauvaise gestion des Députés nationaux issus de l’opposition;
  5. La complicité entre le Président de l’Assemblée nationale et le Gouvernement sur les questions liées au massacre à l’Est du Pays et la perception illégale de la taxe RAM;
  6. Le réseau maffieux de détournement entre le Président de l’Assemblée nationale et la Banque Afriland substituée même au service de la Questure, sur certaines questions financières;
  7. L’utilisation abusive des frais de fonctionnement de l’Assemblée nationale pour des activités politiques autres, notamment la mobilisation des délinquants pour des démonstrations populaires et contrainte des Élus à un vote orienté selon l’intérêt du Président de la séance et ses alliés dans l’ombre;
  8. La tolérance d’une gestion financière délinquante au sein des différentes Institutions de la République, principales causes du chaos généralisé dans le Pays;
  9. La gestion des initiatives relatives aux moyens et contrôles parlementaires suivant humeur et intérêt. Près de 95%, bloqués et soupçonnés de trafics d’influence pour l’obtention des moyens financiers illicites comme corruption;
  10. Près de 16 Véhicules Hyundai Palissade disparus, déclarés remis à l’Institution Président de la République, en plus d’un lot détourné;
  11. Les agressions répétées et la mauvaise assistance médicale contre les Honorables Députés nationaux sur toute l’étendue du territoire nationale. Raison de décès de certains Élus
  12. Manque de courtoisie vis-à-vis des Honorables Députés nationaux dans la présidence des séances plénières; La gestion de signature de l’Honorable Président basée
  13. sur des humeurs et règlements de compte. Des autorisations de sortie ou mission refusées. Le choix basé sur des intérêts et proximité avec les bénéficiaires
  14. Absence d’un Cabinet digne et à la hauteur d’un Président de l’Assemblée nationale.

Notons que cette convocation de réunion intervient au moment où les élus nationaux sont en vacances parlementaires et reprendront le chemin de l’hémicycle le 15 mars 2022.

GNEWSRDC

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Explosion meurtrière d’une grenade à Rutshuru : La fragilité de la sécurité en question

Le drame survenu à Lushege, chef-lieu du groupement de Tongo, en territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu, continue de susciter l'émoi et l'indignation. L’explosion d’une grenade, qui a coûté la vie à quatre personnes...

Alerte à Beni-Kasindi : Le pont Lume menacé de céder, la société civile tire la sonnette d’alarme

Le pont Lume, point crucial de la route Beni-Kasindi, menace de céder selon la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) du secteur de Ruwenzori, alertant ainsi sur les dangers imminents qui pèsent sur cette infrastructure vitale.

Beni : Une nouvelle attaque sanglante des rebelles ADF

Le calvaire des habitants de Beni au Nord-Kivu persiste, marqué par une nouvelle attaque brutale des rebelles ADF.