De la condamnation à...

En République Démocratique du Congo, l'affaire Carine Lokeso, du nom de cette commissaire supérieure adjointe condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de l'activiste Rossy Mukendi, continue de susciter de vives réactions et d'interroger sur le fonctionnement de la justice militaire dans le pays.

RDC : Vague de...

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l'annonce de l'adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile.

RDC : Vers une...

Dans un élan de solidarité et de coordination sans précédent, l'Institut national de santé publique (INSP), en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et divers partenaires du secteur sanitaire, se mobilise pour mettre au point une stratégie robuste destinée à contrer l'épidémie de Monkeypox qui frappe la République Démocratique du Congo.

Félix Tshisekedi et l’éloge...

Dans une récente prise de parole, le Président Félix Tshisekedi a tenu à mettre en lumière l'efficacité et la rigueur de l'Inspection Générale des Finances (IGF), sous la houlette de Jules Alingete, dans son rôle de gardien vigilant des finances publiques. Lors d'une allocution marquée par la présence de figures importantes, le chef de l'État a utilisé une métaphore frappante pour décrire l'action de l'IGF
AccueilA la Une« L'UDPS est...

« L’UDPS est favorable à la modification de la Constitution » (Jimmy Ambumba)

« Notre préoccupation, c’est de revisiter certains articles de la loi fondamentale qui, par méchanceté, existent dans notre Constitution », affirme, sur Top Congo FM, le président de la Commission politico-administrative et juridique de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jimmy Ambumba.

« Prenons le cas de l’article 10 qui donne la nationalité en bloc parce qu’un groupe de gens se retrouveraient sur le sol Congolais à son indépendance, sans toutefois mettre des garde-fous, catégoriser le degré de nationalité, prendre des mesures conservatoires au cas où le bénéficiaire de cette nationalité marche sur les intérêts du Congo », pointe ce cadre du parti présidentiel.

Comme une épée de Damoclès

À la question de savoir si cette soudaine envie de « revisiter » certaines dispositions constitutionnelles pouvait attendre les élections de 2023, Jimmy Ambumba rétorque qu' »il n’y a pas quelque endroit où on a précisé la période où on doit revisiter un ou deux articles de la loi fondamentale ».

Et de lâcher : « C’est lorsque le besoin se fait sentir, lorsqu’il y a urgence pour l’intérêt supérieur de la nation. On peut donc intervenir à tout moment. Le Chef de l’État Félix Tshisekedi n’a nullement l’intention de changer la Constitution. Nous parlons droit, la modification de la Constitution, c’est autre chose ».

Cet appel à une révision de la Constitution n’est pas sans rappeler la proposition de loi « polémique » de Noël Tshiani, ancien candidat à la présidentielle de 2018.

Portée par le député Nsingi Pululu, cette réforme dont l’objectif est de réserver l’accès à plusieurs hautes fonctions, notamment la présidence de la République, aux seuls Congolais nés de père et de mère eux-mêmes Congolais, avait suscité une véritable colère des proches de Moïse Katumbi, qui ambitionnent le pouvoir suprême en RDC et dont le père est juif.

Ensemble pour la République avait même brandi la menace de quitter définitivement l’Union sacrée si cette proposition de loi venait, ne serait-ce qu’à être inscrite au calendrier des travaux de l’Assemblée nationale.

Finalement, c’est le speaker de la chambre basse, Christophe Mboso, qui renverra aux calendes grecques la possibilité d’examiner ce projet, plutôt inopportun dans le contexte social, politique, sécuritaire et économique actuel de la RDC.

Éric Lukoki
Top Congo FM

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De la condamnation à l’appel : décryptage de l’affaire Carine Lokeso et la quête de justice pour Rossy Mukendi

En République Démocratique du Congo, l'affaire Carine Lokeso, du nom de cette commissaire supérieure adjointe condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de l'activiste Rossy Mukendi, continue de susciter de vives réactions et d'interroger sur le fonctionnement de la justice militaire dans le pays.

RDC : Vague de réactions suite à l’adhésion de Jean-Jacques Mamba à l’Alliance fleuve Congo

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l'annonce de l'adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile.

RDC : Vers une stratégie renforcée contre l’épidémie de Monkeypox

Dans un élan de solidarité et de coordination sans précédent, l'Institut national de santé publique (INSP), en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et divers partenaires du secteur sanitaire, se mobilise pour mettre au point une stratégie robuste destinée à contrer l'épidémie de Monkeypox qui frappe la République Démocratique du Congo.