De la condamnation à...

En République Démocratique du Congo, l'affaire Carine Lokeso, du nom de cette commissaire supérieure adjointe condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de l'activiste Rossy Mukendi, continue de susciter de vives réactions et d'interroger sur le fonctionnement de la justice militaire dans le pays.

RDC : Vague de...

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l'annonce de l'adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile.

RDC : Vers une...

Dans un élan de solidarité et de coordination sans précédent, l'Institut national de santé publique (INSP), en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et divers partenaires du secteur sanitaire, se mobilise pour mettre au point une stratégie robuste destinée à contrer l'épidémie de Monkeypox qui frappe la République Démocratique du Congo.

Félix Tshisekedi et l’éloge...

Dans une récente prise de parole, le Président Félix Tshisekedi a tenu à mettre en lumière l'efficacité et la rigueur de l'Inspection Générale des Finances (IGF), sous la houlette de Jules Alingete, dans son rôle de gardien vigilant des finances publiques. Lors d'une allocution marquée par la présence de figures importantes, le chef de l'État a utilisé une métaphore frappante pour décrire l'action de l'IGF
AccueilA la UneKasaï-Oriental : résurgence...

Kasaï-Oriental : résurgence de la rougeole dans 11 zones de santé

Le chef de division provinciale de la santé, Bonheur Tshiteku, a annoncé 170 cas de rougeole qui ont été identifiés dans 11 zones de santé sur les 19 que compte la province du Kasaï-Oriental. Selon lui, l’épidémie a été déclarée seulement dans la zone de santé de Miabi, il y a un mois.

« Depuis le début de cette année à ce jour, nous avons notifié 176 cas de rougeole avec zéro décès. Il y a 11 zones de santé sur 19 qui ont notifié au moins 1 cas suspect. Néanmoins, il y a deux zones de santé qui ont plus de cas. C’est notamment la zone de santé de Tshishimbi qui a elle seule notifié 74 cas, suivie de Miabi qui en a notifié 61 », affirmé Dr Bonheur Tshiteku.

Il a affirmé que les investigations étaient en cours pour identifier les causes réelles de cette propagation rapide de l’épidémie.

Selon lui, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a disponibilisé, depuis la semaine dernière, des intrants pour faire face à cette résurgence de l’épidémie de rougeole.

Il explique que les vaccins ont été donnés d’abord dans les zones les plus touchées afin de contrer la propagation de la rougeole:

« Nous avions eu à organiser les missions d’investigation dans 4 zones de santé : Miabi, Tshishimbi, Tshitenge et Tshilundu. Au niveau de la zone de santé de Miabi, il y a eu même une riposte circonscrite sur la cité de Boya, qui regorge 4 aires de santé. On a eu à vacciner pour limiter la propagation de la maladie ».

La province du Kasaï-Oriental avait déclaré la fin de l’épidémie de rougeole et de choléra, il y a une année.

Radio Okapi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De la condamnation à l’appel : décryptage de l’affaire Carine Lokeso et la quête de justice pour Rossy Mukendi

En République Démocratique du Congo, l'affaire Carine Lokeso, du nom de cette commissaire supérieure adjointe condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de l'activiste Rossy Mukendi, continue de susciter de vives réactions et d'interroger sur le fonctionnement de la justice militaire dans le pays.

RDC : Vague de réactions suite à l’adhésion de Jean-Jacques Mamba à l’Alliance fleuve Congo

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l'annonce de l'adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile.

RDC : Vers une stratégie renforcée contre l’épidémie de Monkeypox

Dans un élan de solidarité et de coordination sans précédent, l'Institut national de santé publique (INSP), en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et divers partenaires du secteur sanitaire, se mobilise pour mettre au point une stratégie robuste destinée à contrer l'épidémie de Monkeypox qui frappe la République Démocratique du Congo.