Sécurité à Goma :...

Dans un contexte marqué par une insécurité croissante à Goma, Kasereka B., analyste politique congolais, recommande au gouvernement de recourir à des mesures extrêmes pour réprimer les assassinats qui secouent la ville.

Crise au Lac Kivu...

Les opérateurs de bateaux civils au Lac Kivu, RDC, dénoncent des attaques par les milices M23, menaçant vies et biens. Ces violences, qui ont touché même des acteurs économiques comme Alfred Genty Kimbutu, exacerbent les tensions et l'anxiété locales, poussant à clamer une action internationale pour sécuriser la région et ses voies navigables. La communauté internationale est appelée à contribuer à une paix durable.

Réunion d’urgence à Kinshasa...

Des ministres de la santé de onze pays africains se réunissent à Kinshasa pour une urgence face aux épidémies de Mpox. Ils visent à améliorer la coopération pour contenir la propagation du virus, qui s'intensifie notamment à l'est de la RDC. Cette rencontre est soutenue par le président Tshisekedi et précède une session ministérielle importante.

Trois raisons d’opter pour...

Le cuivre, précieux dans la construction, la plomberie et la médecine, gagne en popularité grâce à sa durabilité contre la corrosion et sa longue durée de vie sans maintenance complexe. Facile à entretenir et entièrement recyclable, ce matériau est aussi écologique, permettant de diminuer l'empreinte carbone.
AccueilA la UneRDC : Matata...

RDC : Matata refuse le don de la Palisade faite aux sénateurs par le Gouvernement et esitme que cet argent pouvait servir à construire des universités et des écoles

Dans une correspondance datée du 30 mars 2022 adressée au président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, Augustin Matata Ponyo dit refuser le don de la Hyundai Palisade faite aux sénateurs par le Gouvernement Sama Lukonde.

D’après l’ancien premier ministre Matata, cette offre symbolise la mauvaise gouvernance dans la gestion des affaires de l’État en République démocratique du Congo.

« Y faisant suite, je vous informe de ma décision de refuser une telle offre qui symbolise la mauvaise gouvernance dans la gestion des affaires de l’Etat. En effet, il me parait incompréhensible et inacceptable qu’au même moment que la plupart des députés et gouvernements provinciaux accusent plusieurs mois de retard de paiement de leurs émoluments et rétrocessions, qu’un tel don de plusieurs dizaines de millions de dollars américains soit accordé à quelques 609 députés et sénateurs« , écrit Matata Ponyo à Modeste Bahati.

Dans la foulée, Matata Ponyo signale au président du Sénat qu’au prix du marché réduit à 65.000 USD le véhicule, 609 véhicules couteraient près de 40 millions de dollars américains.

Pour cet ancien membre du PPRD, parti politique de l’ex-président Kabila, ces fonds sont en mesure, s’ils sont utilisés rationnellement et pour un seul projet, de financer par exemple :

– La construction de 3 à 4 universités dans les provinces ;

– La construction de plus de 400 écoles primaires ;

– La construction de 4 grands hôpitaux régionaux ;

– L’acquisition de deux avions Airbus 310 de moins de 10 ans ;

– L’acquisition de 400 grands bus Transco pour le transport en commun.

Pour rappel, ces véhicules avaient été donnés aux députés nationaux. Cependant, quelques élus du peuple avaient refusé de le recevoir. C’est le cas notamment de Delly Sesanga et Néhémie Mwilanya.

Jephté Kitsita

D’après l’ancien premier ministre Matata, cette offre symbolise la mauvaise gouvernance dans la gestion des affaires de l’État en République démocratique du Congo.

« Y faisant suite, je vous informe de ma décision de refuser une telle offre qui symbolise la mauvaise gouvernance dans la gestion des affaires de l’Etat. En effet, il me parait incompréhensible et inacceptable qu’au même moment que la plupart des députés et gouvernements provinciaux accusent plusieurs mois de retard de paiement de leurs émoluments et rétrocessions, qu’un tel don de plusieurs dizaines de millions de dollars américains soit accordé à quelques 609 députés et sénateurs« , écrit Matata Ponyo à Modeste Bahati.

Dans la foulée, Matata Ponyo signale au président du Sénat qu’au prix du marché réduit à 65.000 USD le véhicule, 609 véhicules couteraient près de 40 millions de dollars américains.

Pour cet ancien membre du PPRD, parti politique de l’ex-président Kabila, ces fonds sont en mesure, s’ils sont utilisés rationnellement et pour un seul projet, de financer par exemple :

– La construction de 3 à 4 universités dans les provinces ;

– La construction de plus de 400 écoles primaires ;

– La construction de 4 grands hôpitaux régionaux ;

– L’acquisition de deux avions Airbus 310 de moins de 10 ans ;

– L’acquisition de 400 grands bus Transco pour le transport en commun.

Pour rappel, ces véhicules avaient été donnés aux députés nationaux. Cependant, quelques élus du peuple avaient refusé de le recevoir. C’est le cas notamment de Delly Sesanga et Néhémie Mwilanya.

Jephté Kitsita

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Sécurité à Goma : l’exécution publique envisagée comme solution (Kasereka B)

Dans un contexte marqué par une insécurité croissante à Goma, Kasereka B., analyste politique congolais, recommande au gouvernement de recourir à des mesures extrêmes pour réprimer les assassinats qui secouent la ville.

Crise au Lac Kivu : Les propriétaires de bateaux dénoncent les aggressions du M23

Les opérateurs de bateaux civils au Lac Kivu, RDC, dénoncent des attaques par les milices M23, menaçant vies et biens. Ces violences, qui ont touché même des acteurs économiques comme Alfred Genty Kimbutu, exacerbent les tensions et l'anxiété locales, poussant à clamer une action internationale pour sécuriser la région et ses voies navigables. La communauté internationale est appelée à contribuer à une paix durable.

Réunion d’urgence à Kinshasa pour contrer la propagation du Mpox en Afrique

Des ministres de la santé de onze pays africains se réunissent à Kinshasa pour une urgence face aux épidémies de Mpox. Ils visent à améliorer la coopération pour contenir la propagation du virus, qui s'intensifie notamment à l'est de la RDC. Cette rencontre est soutenue par le président Tshisekedi et précède une session ministérielle importante.