De la condamnation à...

En République Démocratique du Congo, l'affaire Carine Lokeso, du nom de cette commissaire supérieure adjointe condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de l'activiste Rossy Mukendi, continue de susciter de vives réactions et d'interroger sur le fonctionnement de la justice militaire dans le pays.

RDC : Vague de...

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l'annonce de l'adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile.

RDC : Vers une...

Dans un élan de solidarité et de coordination sans précédent, l'Institut national de santé publique (INSP), en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et divers partenaires du secteur sanitaire, se mobilise pour mettre au point une stratégie robuste destinée à contrer l'épidémie de Monkeypox qui frappe la République Démocratique du Congo.

Félix Tshisekedi et l’éloge...

Dans une récente prise de parole, le Président Félix Tshisekedi a tenu à mettre en lumière l'efficacité et la rigueur de l'Inspection Générale des Finances (IGF), sous la houlette de Jules Alingete, dans son rôle de gardien vigilant des finances publiques. Lors d'une allocution marquée par la présence de figures importantes, le chef de l'État a utilisé une métaphore frappante pour décrire l'action de l'IGF
AccueilA la UneNord-Kivu: le crash...

Nord-Kivu: le crash de hélicoptère de la Monusco aurait été causé par un objet « lumineux »

Un « objet lumineux » dont la nature reste à déterminer, aurait causé le crash de l’hélicoptère dans lequel sont morts huit Casques bleus, mardi 29 mars 2022 à Rutshuru au Nord-Kivu, selon des premiers éléments de l’enquête rendus publics mercredi par la Monusco.

« Les premières remarques préliminaires de notre état-major de la force font état d’un crash qui aurait été causé par un objet lumineux », a déclaré sur RFI Khassim Diagne, représentant spécial adjoint pour la protection et les opérations au sein de la Monusco.

Selon Ndèye Khady Lo, Porte-parole ajointe de la Mission de l’ONU, la cause du crash semble donc « extérieure » mais il est « prématuré » d’en conclure que ce n’est « pas un accident ».

« Je confirme. Les débris de l’hélicoptère ont été retrouvés, une enquête est en cours et devrait permettre d’en savoir plus sur la nature de cet objet », a-t-elle indiqué à l’AFP.

Le crash est survenu alors que l’hélicoptère était en reconnaissance dans la zone de Tchanzu, en territoire de Rutshuru (province du Nord-Kivu), où des affrontements opposaient depuis la veille l’armée congolaise aux rebelles du M23.

« Nous n’excluons aucune piste. Y compris la piste d’une attaque contre cet hélicoptère,» a déclaré M. Diagne.

Les Forces Armées de la RDC ont accusé les M23 d’avoir abattu cet appareil. Des allégations réfutées par ce mouvement rebelle. 

Les corps des 8 Casques bleus morts dans ce crash, dont six Pakistanais, un Russe et un Serbe, ont été ramenés le même jour à Goma, où ils sont conservés dans la morgue de l’hôpital de Niveau 3 de la Monusco.

Museza Cikuru (Correspondant au Sud-Kivu)
congo-press.com

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De la condamnation à l’appel : décryptage de l’affaire Carine Lokeso et la quête de justice pour Rossy Mukendi

En République Démocratique du Congo, l'affaire Carine Lokeso, du nom de cette commissaire supérieure adjointe condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de l'activiste Rossy Mukendi, continue de susciter de vives réactions et d'interroger sur le fonctionnement de la justice militaire dans le pays.

RDC : Vague de réactions suite à l’adhésion de Jean-Jacques Mamba à l’Alliance fleuve Congo

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l'annonce de l'adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile.

RDC : Vers une stratégie renforcée contre l’épidémie de Monkeypox

Dans un élan de solidarité et de coordination sans précédent, l'Institut national de santé publique (INSP), en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et divers partenaires du secteur sanitaire, se mobilise pour mettre au point une stratégie robuste destinée à contrer l'épidémie de Monkeypox qui frappe la République Démocratique du Congo.