AccueilA la UneBeni : les...

Beni : les cheikhs Ali Amini et Jamali Moussa assassinés pour avoir détourné l’argent des Adf (Ismaël)

Les présumés assassins de deux imams en mai dernier dans la ville de Beni au Nord-Kivu ont dévoilé mardi la raison de leurs crimes ayant visé les deux responsables musulmans.

Ils l’ont dit en marge des audiences organisées par le tribunal militaire de garnison de Beni à l’esplanade de la mairie. Il s’agit des révélations accablantes qui ont été faites en marge de l’audience de ce jour. « Le prévenu Ismaël Ukumu, membre du commandement Adf qui se présente comme la troisième personnalité de ce groupe terroriste » affirme que les deux responsables musulmans cheikh Ali Amini et JAmani Moussa auraient détourné 50 mille dollars, du chef rebelle Musa Bakulu, le numéro 1 des ADF.

Cet argent devrait servir, selon le prévenu Ismaël Ukumu, a endoctriné la région de Beni sur le djihadisme. Il affirme que les deux responsables musulmans et le rebelle Musa Baluku s’étaient rencontrés en 2010 pour planifier la guerre sainte.

« Après avoir échoué de réaliser leur mission, Musa Baluku avait décidé d’accorder un ultimatum d’un mois aux deux imams afin de rembourser son argent. Le délai étant dépassé, Baluku avait décidé de mettre fin à la vie de ces deux responsables musulmans », a-t-il déclaré devant la barre.
Le prévenu Ismaël Ukumu a indiqué avoir participé et assisté à l’assassinat du Cheikh Ali Amini le 1er mai à la mosquée de Beni Mupanda.

L’avocat-conseil de la Communauté islamique de Beni « Comico » a rejeté toutes ces allégations du prévenu Ukumu. Il a rappelé devant le tribunal que les ADF voulaient plutôt amener les deux responsables musulmans à adhérer à leur idéologie.

Pour rappel, les cheikh Ali Amini et Jamali Moussa avaient été tués respectivement le 1 et 18 mai 2021, dans les mosquées à Beni ville et à Mavivi par des présumés rebelles ougandais de l’ADF.


OURAGAN

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...