« La RDC a besoin de paix durable en résolvant la question de 122 groupes armés » : quelle leçon Vincent Karega veut donner aux Congolais ?

L’ambassadeur rwandais en poste en RDC n’en a pas encore fini à se moquer des congolais.

Pendant qu’il est établi clairement que le Rwanda attaque la République Démocratique du Congo par le M23 pour obtenir ce qu’il veut de la RDC, Vincent Karega continue d’affirmer le contraire en donnant des leçons aux congolais. Quel négationnisme ?

Le « tout puissant ambassadeur » rwandais prend position pour son pays en défendant ses intérêts. « Le Rwanda n’a pas besoin de guerres ni de se déguiser pour réaliser des accords bilatéraux. La RDC a besoin de paix durable en résolvant la question de 122 groupes armés locaux, étrangers et terroristes internationaux en collaboration avec la région. Soyez plus lucide», a dit Vincent Karega sur un ton narquois.

En clair, Vincent Karega dit aux congolais ce qu’ils doivent faire comme s’il connaissait mieux les vrais problèmes de la République que les Congolais.

Ce message est en réaction à la lecture faite par Noël Tshiani Muadimvita. Suite à cette tension qui monte entre les deux pays, l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 a fait passer au crible la situation bilatérale RDC-Rwanda et l’attitude du « bon étudiant» Paul Kagame à l’égard du Congo et des Congolais.

« Chaque fois que Paul Kagame veut obtenir quoi que ce soit de la RDC, il active le M23 (armée rwandaise déguisée) et réclame le dialogue avec le gouvernement de Kinshasa. Il faut que la RDC cesse d’être naïve en négociant avec ce pays envahisseur qui ne comprend que la violence», a dénoncé l’économiste et professeur des Universités Noël Tshiani.

Plusieurs observateurs s’accordent à dire que Paul Kagame a berné les Congolais et abusé de la confiance de Fatshi. Ainsi, l’initiateur de la proposition de loi « Noël Tshiani » appelée autrement de « père et de mère » invite le gouvernement congolais à ne pas céder au piège de Paul Kagame et du Rwanda pour perpétuer son action occulte sur l’Est de la République Démocratique du Congo.

« Le M23 (armée rwandaise déguisée) décrète un cessez-le-feu et demande un dialogue et des négociations avec le gouvernement de la RDC. La RDC ne doit pas accepter ce jeu de Paul Kagame. On ne négocie pas avec des terroristes. Il faut pourchasser ces envahisseurs jusqu’au Rwanda», a-t-il plaidé.


Objectif Infos

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.