De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilEn continuSécuritéKasaï oriental :...

Kasaï oriental : un bureau de la police vandalisé dans un affrontement entre la police et les motards à Mbuji-Mayi

Vive tension mardi 5 avril 2022 à Mbuji-Mayi, au Kasaï oriental entre les éléments de la police de circulation routière (PCR) et des moto-taximen au croisement de l’avenue cardinal Malula et l’évêché.

A la base, l’arrestation d’un conducteur de moto par les éléments de la PCR pour mauvais stationnement. Mécontents de ce geste des agents de la police, les conducteurs des motos ont voulu sauver leur collègue dont la moto était en train d’être acheminé au bureau de la police. Ce qui qui a provoqué une altercation manuelle et un élément de la PCR a été fortement tabassé. Ils ont lancé des projectiles sur le conteneur PNC ou l’arrêté a été provisoirement gardé laissant 4 détenus s’évader tandis que la moto était introuvable dans la débandade totale des agents du sous-Ciat.

Un comportement condamné par le colonel de la police Henry Kibondo, commandant du district Est qui indique que les tenues de la police et le drapeau ont été déchirés par les motards.

« On m’a appelé pour dire que les motards se sont révoltés contre les éléments de la PCR au niveau de la bifurcation entre l’avenue de l’université et cathédrale. Le temps qu’on s’apprête, on a trouvé qu’ils avaient déjà tabassé un agent qualifié de la PCR et ils s’attaquaient déjà au sous-Ciat Bonzola où ils ont tout emporté, les biens saisis, les meubles du sous-Ciat cassés, la table aussi et ils ont emporté même des chaises en plastique, ils ont fait libérer 4 détenus qui étaient là au cachot… », a déploré le colonel Henry Kibondo qui dit avoir saisi la justice militaire.

« Ils ont commencé leur mouvement à partir de Kanyanya, ils se sont enflammés contre un monsieur qui les sensibilisés par rapport au paiement des taxes, ils l’ont tabassé et ils ont même endommagé sa moto. Le monsieur serait à l’état-major pour ça et ils ont quitté là-bas pour venir se décharger à la police de circulation routière de ce coin. Que la justice face son travail. J’ai saisi la justice militaire parce que quand ils sont venus la garde qui était là était armée. Qu’est-ce que le sous-Ciat avait à faire avec ces histoires-là ? Nous avons saisi la justice de faire son travail », a-t-il conclu.

Il sied de rappeler que ces derniers temps, une tension s’observe entre les motards et les éléments de la police de circulation routière (PCR) à Mbuji-Mayi. Et la décision de l’autorité provinciale appelant à la non tracasserie des conducteurs de motos sur les points chauds de la ville tarde à se mettre en application.

JM Mpandanjila
congo-press.com 

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.