TP Mazembe et Al...

Dans une confrontation où les occasions de briller n'ont pas manqué, le TP Mazembe a été tenu en échec par le National Al Ahly, le samedi 20 avril, à Lubumbashi...

Levy Mbuta élu à...

Levy Mbuta a été élu président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale ce samedi, recueillant la majorité des suffrages lors d'une séance marquée par une participation active des députés. Avec 23 voix sur 43 votants, Mbuta

Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.
AccueilA la UneMédias : Piratage...

Médias : Piratage audiovisuel, « Fou de Jésus » dans le viseur des autorités

La chaine de Télévision « Fou de Jésus » déjà suspendue par les autorités de l’audiovisuel congolais pour avoir piraté des compétitions sportives, semble poursuivre son piratage. Selon nos informations, il s’agit particulièrement de la Ligue des champions et la Première League, alors qu’elle ne détient aucun droit de diffusion en République démocratique du Congo pour les diffuser.

En effet, tout diffuseur doit d’abord acquérir les droits de diffusion des contenus [Ndlr : chaîne TV, film, série, musique, compétition sportive] qu’il souhaite diffuser.

Cette action menée auprès du média vise à recevoir d’elle des explications sur son attitude rétrograde puisqu’elle n’en est pas à sa première du genre. En Mai 2021, « Fou de Jésus » était sanctionnée pour 30 jours, interdite de diffusion puisqu’accusée des mêmes faits.

Les faits lui reprochés l’exposent une fois de plus à des sanctions sévères, car elles constituent « une concurrence déloyale » face aux opérateurs légaux œuvrant dans le secteur des médias et qui détiennent les droits de diffusions des contenus diffusés. Outre cette concurrence déloyale, les retombés négatives sont également économiques puisqu’ils constituent « un manque à gagner important » pour ces opérateurs au regard de leurs investissements en terme de production locale de programmes.

Les dispositions des articles 96 à 100 de l’ordonnance-loi 86-33 portant protection des droits d’auteur et droits voisins notent clairement que la diffusion des contenus audiovisuels sans l’autorisation des ayants droit est perçue comme un acte de « contrefaçon ». Une infraction sévèrement réprimée en droit congolais.

Djodjo Vondi
congo-press.com

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

TP Mazembe et Al Ahly se neutralisent dans un match sans buts à Lubumbashi

Dans une confrontation où les occasions de briller n'ont pas manqué, le TP Mazembe a été tenu en échec par le National Al Ahly, le samedi 20 avril, à Lubumbashi...

Levy Mbuta élu à la tête de l’assemblée provinciale de Kinshasa avec le soutien de l’union sacrée

Levy Mbuta a été élu président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale ce samedi, recueillant la majorité des suffrages lors d'une séance marquée par une participation active des députés. Avec 23 voix sur 43 votants, Mbuta

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique