Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilEn ClairPétition contre Mboso...

Pétition contre Mboso : « Je ne reculerai pas » (Papy Niango)

Dans un « communiqué de service » rendu public ce lundi 18 avril 2022 et signé par Samuel Mbemba Kabuya, directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso, il est stipulé que « l’Honorable Président de l’Assemblée nationale me charge de vous informer qu’à partir de ce lundi 18 avril 2022 (et ce jusqu’à nouvel ordre), la réception des courriers pour toute l’Assemblée nationale, y compris le Secrétariat général, est centralisée au 3e étage. Une réunion de clarification entre le directeur de cabinet et tous les chefs de cabinets aura lieu demain à 09:30 dans la salle de Conférence des présidents ».

Pour le député national Papy Niango Mushenvula, contacté par mediacongo.net,  » Je ne reculerai pas ». Cette mesure est prise « par peur de recevoir la signification de la pétition contre Mboso, mis en cause par ses pairs députés, notamment pour gabegie ».

D’un ton ferme, l’élu du Bandundu dénonce cette attitude « consistant à nous faire croire que Mboso, élu de Kenge, peut arriver à mâter les députés nationaux, à les clochardiser à sa solde. Nous refusons de croire que Mboso est inamovible, et que le salut de la République doit passer par lui ».

Entre temps, les pétitionnaires ont saisi le huissier de justice pour contraindre l’administration Mboso à recevoir leur correspondance.

Pour rappel, 162 signatures sont déjà réunies, sur initiative du député national Papy Niango, pour obtenir le départ du perchoir du président de la Chambre basse, Christophe Mboso.

LM
congo-press.com

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.