Macron incite à la...

Dans une récente intervention, Emmanuel Macron, président de la France, a eu des échanges téléphoniques avec Paul Kagame du Rwanda. L'objectif principal de ces discussions a été d'encourager la reprise...

Vital Kamerhe remporte la...

Dans une ambiance marquée par une participation démocratique notable, Vital Kamerhe vient d'être désigné par l'Union sacrée comme candidat unique à la présidence de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo...

AN-Vital Kamerhe : « Celui...

Devant un parterre de députés nationaux, Vital Kamerhe, candidat à la présidence de l'Assemblée nationale, a réaffirmé son engagement envers l'unité et l'efficacité au sein de l'Union sacrée. Il a exprimé sa volonté d'être le seul représentant...

Denis Kadima à Mbuji-Mayi...

Denis Kadima Kazadi, Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), a récemment pris la tête d'une délégation en visite à Mbuji-Mayi, dans le Kasaï oriental. Leur mission ? Superviser de près les préparatifs des prochaines élections de gouverneurs...
AccueilEn continuÉconomieBudget 2022, «...

Budget 2022, « les objectifs seront atteints malgré la crise mondiale » (Aimé Boji)

« Jusqu’à présent, les recettes se comportent normalement. Il n’y pas lieu de s’inquiéter », rassure le ministre d’État en charge du Budget, Aimé Boji Sangara, invité de l’Édition Special sur Top congo fm, en marge des Assemblées de printemps du FMI et Banque mondiale.


« Il faut se baser sur le comportement des recettes au premier trimestre, les tendances demeurent stables, elles sont même haussières », explique-t-il.

« Si les mesures que nous mettons en place marchent effectivement, il n’y pas lieu d’avoir peur d’atteindre les objectifs que nous nous sommes assignés. Nous avons la conviction qu’il est possible d’atteindre les objectifs fixés à la fin de l’exercice, c’est-à-dire 11 milliards de dollars ».


Des mesures pour faire face à la crise

« Le monde traverse une période de crise qui découle de la guerre en Ukraine et qui affecte toutes les économies du monde. Il faut développer des mécanismes, adopter des mesures pour y faire face et limiter les dégâts que provoquent ces crises », estime Aimé Boji.

« Nous avons le programme national de manioc qui a débuté et qui a été financé. Le premier décaissement est de 6 milliards de FC avec l’objectif d’intégrer le manioc dans la fabrication du pain. Cela aura comme conséquence la réduction de la facture d’importation du blé ».

Pour lui, « il y a aussi un programme de développement de la pisciculture. Nous sommes en train de le financer à à peu près 3 millions de dollars pour mettre en état 9 les 17 centres de production d’alevins ».
Actu 7

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Macron incite à la reprise des dialogues entre Kagame et Tshisekedi pour la paix au Nord-Kivu

Dans une récente intervention, Emmanuel Macron, président de la France, a eu des échanges téléphoniques avec Paul Kagame du Rwanda. L'objectif principal de ces discussions a été d'encourager la reprise...

Vital Kamerhe remporte la primaire de l’Union Sacrée pour la présidence de l’assemblée nationale

Dans une ambiance marquée par une participation démocratique notable, Vital Kamerhe vient d'être désigné par l'Union sacrée comme candidat unique à la présidence de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo...

AN-Vital Kamerhe : « Celui qui va gagner sera le seul candidat de l’Union sacrée au poste de président de l’Assemblée nationale »

Devant un parterre de députés nationaux, Vital Kamerhe, candidat à la présidence de l'Assemblée nationale, a réaffirmé son engagement envers l'unité et l'efficacité au sein de l'Union sacrée. Il a exprimé sa volonté d'être le seul représentant...