Deo Kasongo : Candidat...

Dans la course aux élections des gouverneurs et vice-gouverneurs à Kinshasa, la candidature de Deo Kasongo, fondateur du groupe Divo, est au centre d'une controverse alimentée par des manœuvres de dénigrement. Malgré ses efforts louables pour contribuer au rayonnement de la ville province, certaines personnes mal intentionnées s'acharnent à ternir son image.

Parlement européen : Josep...

Le mardi 27 février, le Parlement européen se prépare à une séance d'une importance capitale, alors que Josep Borrell Fontelles, vice-président de la Commission et haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, exposera la position officielle de l'UE

Félix tshisekedi demande des...

Le président Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une position ferme en ce qui concerne les pourparlers de paix dans l'est du pays. Dans un briefing presse tenu jeudi dernier aux côtés de Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement

Washington intensifie la pression...

La région orientale de la République Démocratique du Congo (RDC) demeure un foyer de turbulences, secouée par des conflits armés et des violences persistantes, souvent alimentés par des acteurs régionaux. Parmi ces acteurs, le Rwanda et le Mouvement du 23 mars (M23) occupent une place centrale, accusés de contribuer à la déstabilisation de cette zone.

RDC : le gouvernement a 51% des parts dans le projet Air Congo ( Chérubin Okende)

Face à la polémique sur la création de la nouvelle société nationale d’avion en République démocratique du Congo, le ministre de tutelle, Chérubin Okende a apporté des précisions devant les élus des élus.

Devant les élus, des élus, chérubin Okende a fait savoir que République Démocratique du Congo (RDC) dispose de 51% des parts dans la nouvelle compagnie nationale d’aviation « Air Congo » contre 49% pour le partenaire Ethiopian Airlines. 

Ces éclaircissements ont été fournis par le Ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement, Chérubin Okende, qui répondait à la question orale avec débat lui adressée par les sénateurs Denis Kambayi et Victorine Lwese, sur la mise en place de la compagnie Air Congo. 

Au cours de son intervention, Chérubin Okende a présenté des éléments attestant l’imminence du démarrage effectif de la nouvelle compagnie aérienne nationale.

« Le projet Air Congo prévoit 7 avions de nouvelle génération, la construction d’un atelier moderne de maintenance, la formation des congolais aux métiers aéronautiques et la création de plusieurs emplois. La République Démocratique du Congo a 51% des parts et le partenaire 49%. À ce stade, le partenaire a déjà communiqué le nom de ses deux administrateurs sur les cinq (5) prévus et il ne reste qu’au Premier Ministre, Chef du Gouvernement de soumettre à l’appréciation et à la signature du Chef de l’État le projet d’ordonnance que je lui ai déjà présenté. », a dit Chérubin Okende, le samedi 11 juin 2022 devant les sénateurs.

Chérubin Okende n’a pas manqué fustigé l’attitude de certaines autorités du pays qui tendent à créer la diversion autour de cette nouvelle compagnie aérienne. 

Présenté par le Ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement Chérubin Okende, lors de la 49ème réunion du Conseil des Ministres, le projet relatif à la création de la compagnie aérienne nationale « Air Congo » été adopté par le Gouvernement congolais. 

Pour clarifier les contours de la création de cette compagnie, Chérubin Okende avait expliqué qu’un  partenariat « stratégique » a été conclu l’an dernier avec la compagnie aérienne Ethiopian Airlines aux fins de promouvoir le développement du transport aérien dans les conditions optimales de sûreté et sécurité en RDC à travers une compagnie aérienne nationale normalisée, fiable et viable et dont les parts sociales sont détenues majoritairement par la République Démocratique du Congo.

Pays à la dimension continentale, la République Démocratique du Congo (RDC) éprouve d’énormes difficultés dans le secteur aérien. 

À ce jour, le pays ne compte qu’une seule compagnie nationale d’aviation ayant au total quatre avions dont seuls deux aéronefs restent opérationnels.

La mise en place rapide de la société Air Congo et le renforcement de la flotte de Congo Airways s’avère salvatrice au regard des multiples problèmes de transports que rencontre la République Démocratique du Congo (RDC). 

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Deo Kasongo : Candidat à la gouvernance de Kinshasa, victime d’une campagne de dénigrement

Dans la course aux élections des gouverneurs et vice-gouverneurs à Kinshasa, la candidature de Deo Kasongo, fondateur du groupe Divo, est au centre d'une controverse alimentée par des manœuvres de dénigrement. Malgré ses efforts louables pour contribuer au rayonnement de la ville province, certaines personnes mal intentionnées s'acharnent à ternir son image.

Parlement européen : Josep Borrell exposera la position de l’UE sur l’agression Rwandaise en RDC

Le mardi 27 février, le Parlement européen se prépare à une séance d'une importance capitale, alors que Josep Borrell Fontelles, vice-président de la Commission et haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, exposera la position officielle de l'UE

Félix tshisekedi demande des pourparlers directs avec le Rwanda, rejetant le dialogue avec le M23

Le président Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une position ferme en ce qui concerne les pourparlers de paix dans l'est du pays. Dans un briefing presse tenu jeudi dernier aux côtés de Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement