De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars

UVIRA : « les casques bleus ont tiré en l’air, les coups de feu ont touché un poteau électrique et un câble a malheureusement électrocuté quatre personnes », Patrick Muyaya

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a présidé, ce mercredi 27 Juillet 2022, à la Primature, la deuxième réunion de sécurité suite aux manifestations de la population réclamant le départ de la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (MONUSCO), dans le Nord-Kivu.

Réunion à laquelle ont pris part, le Vice-Premier Ministre en charge de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, le Vice-Premier Ministre en charge des Affaires étrangères, le Ministre de l’Industrie, le Ministre de la Communication et Médias, le chef d’État-major général des FARDC, le Commissaire Général de la PNC, l’Administrateur de l’ANR, ainsi que des membres du cabinet du Premier Ministre.

Selon le Porte-parole du Gouvernement, il a été question aujourd’hui, d’évaluer encore une fois les dégâts causés aux termes de ces manifestations et de faire le point de la situation globale.

 
«  C’est la suite de la réunion qui s’est tenue hier. Vous savez que hier le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, avait réuni quelques membres du Gouvernement avec la direction de la Mission des Nations-Unies en République démocratique du Congo pour faire le point de la situation consécutive aux manifestations observées dans la ville de Goma et qui a gagné Butembo. Et donc, il était question aujourd’hui, d’évaluer encore une fois les dégâts causés aux termes de ces manifestations et de faire le point de la situation globale. L’événement principal malheureux qui est à signaler aujourd’hui, c’est des manifestations qui ont eu lieu à Uvira et qui, malheureusement, ont conduit à la mort de quatre compatriotes par électrocution parce que, à l’approche d’une base de la Monusco, les casques bleus ont tiré en l’air et les coups de feu ont touché un poteau électrique et un câble s’est déchiré et malheureusement les personnes ont été électrocutées et c’est ce qui a causé quatre morts. C’est l’élément nouveau », a laissé entendre à la presse Patrick Muyaya.

Par ailleurs, le Porte-parole du Gouvernement a réitéré l’appel au calme lancé à la population par le Gouvernement.

« Pour le reste, c’est une réunion qui a permis aussi de faire le point de la situation globale et de réitérer l’appel au calme qui a été lancé à toutes les communautés parce qu’il ne faut pas qu’on se trompe d’ennemi. Notre ennemi, ce n’est pas la Monusco, notre ennemi, c’est le M23 et que pour tout ce que nous avons comme question de frustrations, cela peut être géré dans le cadre des contacts réguliers qui existent notamment entre le Chef du Gouvernement et la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies. Nous espérons que nos compatriotes qui nous suivent dans les provinces où il existe encore des opérations de la Monusco, vont suivre le mot d’ordre du Gouvernement, l’observance évidemment du calme et le Gouvernement a rassuré de la prise des dispositions pour permettre l’organisation des obsèques des compatriotes qui ont été fauchés durant ces événements », a conclu le Ministre de la Communication et Médias.

 
Pour rappel, des manifestations hostiles à la présence de la Monusco en RDC ont été observées ces deux jours dans la ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu et dans d’autres villes de cette province et ce mercredi à Uvira dans le Sud-Kivu. La population exige le retrait de la mission onusienne du territoire de la République démocratique du Congo suite à la persistance des massacres perpétrés par les forces négatives dans la région.


24sur24.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.