2023 : Mike Mukebayi mobilise déjà pour Katumbi

A deux ans des élections, Mike Mukebayi a déjà donné le ton. Il offre sa grande base de Kinshasa à Moïse Katumbi, le leader de son parti, Ensemble pour la République.

L’élu de Lingwala a poursuivi samedi son itinérance dans les communes de Kinshasa pour prêcher les idéaux de MK et d’Ensemble pour la République. Partout où il passe, le brillant ex-journaliste draine un monde fou. Pas de dessin pour comprendre l’encrage de Mukebayi à Kin. Il a même quitté ses terres de Lingwala pour Binza Barret où il a recruté dans ses rangs, de milliers de jeunes.

Katumbi est le prochain (président de la République), ne cessaient de scander les jeunes déçus par la gouvernance Udps. Seul Katumbi peut relever le défi de ce grand pays et offrir au peuple, ce qu’il a toujours rêvé, a rappelé l’élu de Lingwala.

Meilleur tribun, Mukebayi a harangué la foule. Les jeunes de l’interfédéral de Ensemble Lukunga, ont écouté religieusement le message de leur guide.

A LIRE  "État de droit, pure utopie" (Félix Kabange Numbi)

Pour Mukebayi, le challenge est connu. Il s’agit de porter lKatumbi à la présidence, de donner la majorité parlementaire et toutes les provinces à Ensemble pour la République. Il n’a pas attendu l’année pré-électorale pour commencer à mouiller le maillot. Il va sillonner tous les quartiers de Kinshasa pour atteindre cet objectif. « Ensemble va remporter les élections à tous les niveaux », a lancé l’élu de Lingwala dans une clameur assourdissante. Preuve d’une communion parfaite entre le leader et sa base. Au passage, il a tancé Ngobila, le gouverneur qui symbolise, à ses yeux, le fiasco de la capitale.

« La ville de Kinshasa est mal gérée. En deux ans et demi, le gouverneur Gentiny Ngobila n’a rien changé. Raison pour laquelle nous devons changer les choses. Nous devons nous engager dans ce combat pour remporter les élections, à tous les niveaux en 2023. Lors de la prochaine présidentielle, nous aurons un seul candidat et c’est Moïse Katumbu. Mon combat est que notre parti politique puisse avoir 15 à 20 députés provinciaux à l’Assemblée provinciale de Kinshasa. En plus, le président de l’organe delibérant et le gouverneur de Kinshasa doivent également être d’Ensemble pour la République. Ça va nous permettre de mieux gouverner notre ville », a-t-il déclaré, dénonçant la maladresse du gouv dans le dossier marché central de Kinshasa.

A LIRE  Etat de siège en Ituri et au Nord-Kivu : la 7ème prorogation autorisée au Sénat

« Le marché central a été fermé sans penser aux milliers de vendeurs. Gentiny Ngobila ne nous a jamais présenté un plan de construction, ni le contrat. Il existe aucun élément matériel qui montre qu’il y a un projet. M. Ngobila nous a dit que les études de faisabilité dudit marché étaient à 80%. La question que je me pose, les études de faisabilité se font avant ou après? ».

Dans une sorte de tribune d’expression populaire, Mukebayi a évoqué les questions d’actualité notamment le dossier RAM. « Nous Ensemble pour le Changement, nous exigeons la suppression du Registre des Appareils Mobiles (RAM). La population est pauvre, sans travail et nous ne pouvons pas accepter qu’elle soit victime de l’escroquerie », a-t-il ajouté.

Le député provincial reste optimiste. Son parti va bosser dur pour jouer le premier rôle lors des joutes électorales prochaines.Dieu Nkembo
Ouragan FM 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.