De la condamnation à...

En République Démocratique du Congo, l'affaire Carine Lokeso, du nom de cette commissaire supérieure adjointe condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de l'activiste Rossy Mukendi, continue de susciter de vives réactions et d'interroger sur le fonctionnement de la justice militaire dans le pays.

RDC : Vague de...

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l'annonce de l'adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile.

RDC : Vers une...

Dans un élan de solidarité et de coordination sans précédent, l'Institut national de santé publique (INSP), en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et divers partenaires du secteur sanitaire, se mobilise pour mettre au point une stratégie robuste destinée à contrer l'épidémie de Monkeypox qui frappe la République Démocratique du Congo.

Félix Tshisekedi et l’éloge...

Dans une récente prise de parole, le Président Félix Tshisekedi a tenu à mettre en lumière l'efficacité et la rigueur de l'Inspection Générale des Finances (IGF), sous la houlette de Jules Alingete, dans son rôle de gardien vigilant des finances publiques. Lors d'une allocution marquée par la présence de figures importantes, le chef de l'État a utilisé une métaphore frappante pour décrire l'action de l'IGF
AccueilA la UneRDC : malgré...

RDC : malgré l’interdiction de la BCC, les cambistes continuent d’afficher le taux de change publiquement

Les spéculations autour du cours de change, acheteur et vendeur, semblent gagner de plus en plus du terrain sur le marché parallèle en République Démocratique du Congo (RDC).

À ce jour, dans les différents bureaux de change et auprès des cambistes (personnes physiques) agréés ou non agréés, le taux de change affiché est de l’ordre de 2 200 CDF pour un dollar américain.

Cependant, la Banque Centrale du Congo (BCC) a formellement interdit depuis 2017 l’affichage public du cours de change acheteur et vendeur.

« Conformément aux dispositions réglementaires de l’instruction administrative N°007, modification N°2, du 6 septembre 2017, la Banque Centrale du Congo avait fait savoir que seuls les bureaux de change et cambistes manuels personnes physiques agréés sont habilités à effectuer les opérations de change manuel en République Démocratique du Congo (RDC)», lit-on dans un communiqué de la Banque Centrale du Congo daté du mois d’août 2020.

A cette époque, la Banque Centrale du Congo avait fait savoir que les bureaux de change et les cambistes étaient tenus d’afficher leurs cours de change exclusivement à l’intérieur de leurs locaux.

Au vu de la situation du marché de change au début d’année 2023, l’instruction de l’Institut d’émission semble restée une lettre morte.

La tendance spéculative observée au niveau du marché parallèle risquerait d’impacter sur les prix des produits de première nécessité dans les différents marchés locaux. Ce, dès lors que la Republique Démocratique du Congo importe près de 90% des produits de consommation de base.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : la construction de l’échangeur routier de Kolwezi, Félix Tshisekedi émerveillé par le travail de titan réalisé par le groupe EGMF

Grâce au boom actuel, Kolwezi, chef-lieu de la richissime province du Lualaba et coffre-fort des matières premières de la République Démocratique du Congo (RDC) veut ressembler petit à petit aux autres villes minières du monde à l'instar d'Accra au...

RDC : Muzito victime de sa proposition sur la construction d’un mur de séparation entre l’Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis...

RDC : Adolphe Muzito victime de sa proposition sur la construction d'un mur de séparation entre l'Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis du Congo  Pourquoi les impérialistes s'acharnent contre la proposition d'Adolphe MUZITO pour la  construction d'un...

Dossier Salomon Kalonda:  » Tshisekedi doit veiller que la justice ne soit pas utilisée pour régler des comptes aux adversaires politiques » (déclaration)

Le président de la République, Félix Tshisekedi doit veiller à ce que la justice ne soit pas utilisée comme une arme pour anéantir ses adversaires politiques.  C'est ce qu'a fait savoir  Me Jean-Claude Katende et Me Timothée Mbuya, respectivement, président...