AccueilA la UneRDC : Primera...

RDC : Primera gold SA exporte son premier lot de 28kg d’or issu de l’exploitation artisanale

La société Primera Gold SA, une joint-venture entre les Emirats Arabes Unis (55%) et la République Démocratique du Congo (45%), a obtenu, ce vendredi 13 janvier 2023, la certification pour exporter son premier lot de 28 Kg d’or issu de l’exploitation artisanale en province du Sud-Kivu.

Autorisée à fonctionner comme un comptoir d’achat et de vente d’or en vertu d’un arrêté de la Ministre des Mines signé le 27 décembre 2022, Primera Gold SA a constitué, en moins de cinq jours, ce premier lot évalué à près de six millions de dollars américains. Le prix de l’once d’or en Émirats Arabes Unis étant de 6 996,17 Émirats Arabes Unis dirham.

Ce volume traduit en effet un exploit remarquable dès lors que la province du Sud-Kivu n’avait réalisé que 23 Kg d’or issu du secteur artisanal sur l’ensemble de l’année 2021.

Forte de cette expérience, la société Primera Gold SA se voit dans la possibilité de capter au moins une tonne d’or artisanal par mois après un trimestre d’activités.

Dans ses perspectives, la joint-venture prévoit d’atteindre plus ou moins 15 millions de tonnes d’or artisanal par an.

Au cours d’une cérémonie organisée à l’occasion de cette première exportation d’or congolais effectuée par Primera Gold SA à la cité de l’Union africaine à Kinshasa, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a souligné que ce type de partenariat ouvre une nouvelle page glorieuse pour la République Démocratique du Congo (RDC).

Pour le Chef de l’Etat congolais, sa vision consiste à faire profiter, à la République Démocratique du Congo et à son peuple, des bénéfices des ressources naturelles qui se trouvent dans son sous-sol.

De son côté, la Ministre congolaise des Mines, Antoinette N’samba, a fait savoir que ce partenariat va entraîner des retombées positives. Il s’agit, entre autres, de la réhabilitation de la Centrale hydroélectrique de Ruzizi et de l’aéroport de Kavumu ainsi que de l’installation des entités de traitement d’or.

A la faveur de cette joint-venture avec les Emirats Arabes Unis, la Ministre Antoinette N’samba a annoncé l’installation prochaine d’une raffinerie d’or artisanal en République Démocratique du Congo (RDC).

Dans le cadre de ce partenariat, des Centres d’achat et des entités de traitement d’or seront aussi mis en place pour permettre à l’administration minière de maîtriser les flux des matières premières et réaliser les statistiques fiables dans la filière aurifère. Une façon de combattre la fraude endémique dans le secteur minier dans la partie Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Bisinews/zoom-éco

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.